Quand l'UMP dévalorise la France

Publié le par Didier B

Après le tollé provoqué par les déclarations de Nicolas Sarkozy sur l'invisibilité des grèves en France, le ban et l'arrière-ban de l'UMP vient à sa défense. Patrick Devedjian, Bernard Accoyer et les portes parole de l'UMP affirment à qui veut bien l'entendre que notre pays, avant Nicolas Sarkozy, était constamment paralysé par les grèves, mais que l'arrivée du chef et des lois sur le service minimum ont tout changé.

Je ne reviendrais pas dans le détail des dites lois qui n'imposent absolument pas de service minimum. Un service minimum, ça fonctionne comme dans la médecine hospitalière : si il y a grève, on réquisitionne du personnel par arrêté préfectoral. Les lois en questions n'imposent que de se déclarer gréviste (ou non) 48H00 à l'avance. Attendez le jour ou il y aura une vraie grève générale, et vous verez que le service minimum est juste un fantasme de l'actuelle majorité parlementaire.

Mais ce n'est pas ça le plus interessant ! Frédéric Lefebvre, un des portes parole de l'UMP, a fait une déclaration assez surprenante pour défendre son chef (je parle de Nicolas Sarkozy, pas de Patrick Devedjian qui n'est qu'un homme de paille)

 "Depuis des dizaines d'années, nous étions la risée de tous les pays européens, et beaucoup d'investisseurs du monde entier hésitaient à investir, à cause de cette capacité des syndicats à prendre en otage l'économie française", affirme donc Frédéric Lefebvre. Selon lui, il était important que le président de la République "se félicite de l'évolution du dialogue social" devant Mrs Barroso et Poettering (respectivement Président de la Commission européenne et Président du Parlement européen).

Ah oui, la France est un pays tellement nul que les investisseurs étrangers ne veulent plus y investir. Enfin, ne voulaient plus y investir car, depuis l'arrivée de Nicolas Sarkozy, tout s'est arrangé. En revanche, avant N.S., la France était un véritable repoussoir à investissements.
Sauf que ce n'est pas vrai... Le gouvernement lui-même dit le contraire sur le site du Ministère des Affaires Etrangères
. Depuis 2002, la France est la 3e destination de capitaux étrangers dans le monde, derrière la Chine et les États-Unis. Pour 2005, le site titre même : "La France confirme son attractivité auprès des investisseurs étrangers". Bien sur, le dire reviendrait à féliciter le gouvernement de Villepin (Ouch!) et à reconnaître que, finalement, la France n'est pas un repère de gauchistes en grève perpétuelle qui gênent les entreprises (Re-ouch!).

Tout aussi drôle sont les pays qui investissent le plus en France : Les États-Unis, l'Allemagne, Le Royaume-Uni et la Suède. Et parmi ces quatre s'en trouvent trois qui sont... européens, ces fameux pays dont nous étions la risée, selon Frédéric Lefebvre. Ces pays sont bien mal dirigés, ils devraient élire Nicolas Sarkozy pour remettre un peu d'ordre.

Donc, Monsieur Lefebvre aurait mieux fait de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de l'ouvrir pour dire une imbécillité supplémentaire. En fait, l'idéal serait qu'il tourne sa langue et qu'il se taise.
Nous avons bien assez des contre vérités énoncées par Nicolas Sarkozy sans qu'un sous-fifre ne viennent polluer le débat.

Publié dans Polémiquons à droite

Commenter cet article

Raph 28/12/2008 17:50

Bien vu. Sauf un truc : "repère de gauchistes", ça ne veut pas dire grand chose : la France n'est pas une référence, une marque, pour les gauchistes. On écrit "repaire", qui signifie refuge.

UnikPost 08/08/2008 11:05

Tu es fin observateur ! Bravo !

Didier B 09/07/2008 09:40

@Matthieu L.Je ne suis que le présentateur du spéctacle :-)@BaptisteJ'en ai révé, Lefebvre l'a fait@Pas PerdusEt la presse traditionnelle ne s'empresse pas de pointer ces mensonges@OliveOui, le problème c'est que la majorité des gens pensent comme la droite le leur explique.@RébusC'est clair, même Machin n'est pas à la hauteur

Rébus 08/07/2008 22:26

Avec Lefebvre, je crois qu'on a déniché un "troll" de haute volée

Olive 08/07/2008 22:06

C'est tout à fait ça ton explication sur le service minimum !