Et toi, pourquoi tu blogues ?

Publié le par Didier B

Parcourant la blogosphère, je me suis souvent posé la question de savoir pourquoi les gens bloguaient ? Pas vous ? Et, à force de regarder et de lire des blogs, je me suis amusé à dresser quelques portraits types de blogueurs et de leurs motivations ; en voici quelques uns.

Le blogueur
"pour la gloire".

Il adore le fait d'être dans le haut des classements, qu'ils soient Wikio ou Technorati, où, si il n'est pas en tête, il aime assister à son ascension inexorable.
Tous les jours, il guette Technorati pour savoir si quelqu'un l'a lié dans un article ou une blog-roll, histoire de grappiller quelques points. Chaque 1er du mois, il trépigne en attendant le nouveau classement Wikio, pour voir si il a gagné des places et si oui, combien.
Si il a gagné des places, il en parle et si il en a perdu, il a tendance à le minimiser. Si la chute est impressionnante, il met en cause la validité du classement mais il s'empresse de revenir sur ce qu'il a dit si jamais il regagne des places le mois suivant.

Les classements ou il n'apparait pas sont par définition inutiles ou nuls. Par exemple, Criteo, c'est nul. Quant à Alianzo, c'est inutile, tellement dominé par les espagnols et peu fréquenté par les français. Ceux là, c'est simple, il n'en parle pas. Il n'est ami avec personne, sauf si ça peut lui permettre de gagner des liens et quelques places. Les réunions de blogueurs ne l'intéressent pas, sauf si il est bien placé dans les classements, ça lui permet d'aller se pavaner. il n'a pas de sujet de prédilection mais il préfére des sujets ou la concurence n'est pas trop rude.


Le blogueur "c'est la mode".


Il ne le fait pas par intérêt mais parce que c'est ce qu'il faut faire pour être dans le coup. Tout ses copains et copines en on un alors... En fait, il a un blog mais aussi un compte Facebook, un Myspace, un Twitter et tout ce que la technologie 2.0 peut inventer. Mais en fait, il se fout totalement de tout ça. Si sa vie sociale ne passait pas en partie par Internet, il n'aurait pas de blog ni tout le reste.
Sur son blog, il ne parlera que de choses qui intéressent les gens qui visitent son blog, c'est à dire ses amis et connaissances. Il ne se fait pas de nouveaux amis grâce à son blog, il ne lui sert que de vitrine pour les amis qu'il a IRL (In Real Life - Dans la Vraie Vie).
Principalement, il bloguera sur des sujets comme la musique, sa famille, ses amis ou ses nouvelles Converse et il y aura beaucoup de photos, notamment des dernières soirées auxquelles il a assisté.

Le blogueur "passionné".

Il n'est pas forcement un spécialiste, mais il a toujours l'impression de l'être. On lui a souvent dit qu'il était intelligent et instruit, qu'il devrait participer à "Question pour un Champion" ou à "Qui veut gagner des millions?", et il est persuadé de maîtriser le sujet dont il parle.
En fait, il est incollable, même si on peut facilement le prendre en défaut ; si un commentaire lui fait remarquer ses lacunes, il crie à l'agression ou il supprime le commentaire en question. Il ne supporte pas la contradiction. Finalement, il est l'exemple type du dicton qui dit que "la culture, c'est comme la confiture, moins tu en as plus tu l'étales".
C'est sur les sujets non scientifiques, liés aux opinions, qu'on le retrouvera le plus souvent parce que ce sont les opinions qui sont le plus difficiles à contredire.

Le blogueur "par habitude".

Il est un vieux routier d'Internet. Il avait une page web sur Geocities bien avant que la plupart d'entre vous soyez nés. Il a connu les connections en RTC et les premiers abonnements illimités. Avec un blog, il a juste suivi le mouvement, mais il n'en voit pas du tout l'interet.
Pour lui, l'interaction avec ses visiteurs est inutile car si son sujet favori ne leur plait pas, ils ont juste à ne pas revenir ; il ne blogue pas pour eux mais parce qu'il a l'habitude de le faire. La plupart du temps, il ne repond qu'aux commentaires qui vont dans "son sens", c'est à dire qui montrent que leur auteur partage ses gouts ou ses idées. Ceux qui l'ennuient n'ont pas de réponse.
En règle générale, son blog ne ressemble à rien. Il y parle de tout sans vraiment s'y interesser, il faut juste qu'il parle de quelque chose ; si ce blog à eu un thème récurrent à l'origine, il n'en à plus aucun aujourd'hui.

Le blogueur "sans aucune vie sociale".

Dans la vie, il n'a que très peu d'amis ou connaissances et il les a tous connus au travail. Il les vois peu. Pour se persuader qu'il n'est pas seul, il tient un blog. Il blogue tous les jours, dimanche et fériés inclus, jusqu'à très tard le soir ou la nuit.
En général, son blog ne parle que de lui et cherche à le montrer plus beau, plus grand et plus fort qu'il ne l'est réellement. En général, la personne qu'il est réellement est nettement plus terne que son "moi" virtuel. Il a un tel besoin de reconnaissance qu'il va même jusqu'à "emprunter" l'identité de quelqu'un d'autre.
Evidement, sur un blog, c'est plus difficile que sur une messagerie instantanée, mais il est assez doué pour se faire passer pour qui il n'est pas.
Parfois, son blog passe en mode "la vie est trop moche" sans que l'on sache trop pourquoi pour revenir en mode "je suis beau" quelques jours plus tard. C'est dans les blogs personnels qu'on le recontre le plus souvent.

Voila quelques uns des portraits "types" que j'ai cru croiser sur la blogosphère. Cette liste n'est evidemment pas exhaustive. Et vous, pourquoi bloguez vous ?

Pour répondre à la question qui m'est posée "Et toi, pourquoi blogues tu?", rendez vous sur ce billet.

Commenter cet article

Hugo Amsellem 08/07/2008 08:22

Et moi je blogue pour mon mémoire, ça impose une rigueur de travail :)

M. 07/07/2008 12:24

Je suis comme Nicolas, c'est par passion, hobbies surtout. Entre les tournées de VTT, la peinture et la natation j'ai les blogs, la famille et les amis, ce qui me permet de rester en contact avec eux régulièrement ;-))

Didier B 07/07/2008 11:44

@Melle Ciguë & Thierry BenqueyPourquoi je blogue ? Je répond à cette question sur mon autre blog dans ce billet.

Thierry Benquey 07/07/2008 10:24

Que voilà un noir tableau de la blogosphère...Certes on rencontre effectivement les catégories citées mais on y rencontre aussi d'autres.Pourquoi je bloggue ? Pour pouvoir raconter mes histoires, celles qui me hantent et celles qui m'enchantent. Si je bloggue c'est lié à mon éloignement de ma terre natale où j'aurai aimé faire le conteur pour mon blog "littéraire". Pour l'autre blog c'est pour partager mes connaissances et mes reflexions sur un sujet qui me passionne, les amérindiens.Mais au fait, et toi ? Pourquoi tu bloggues ?AmitiéThierry

melle ciguë 06/07/2008 19:11

Et toi? Pourquoi blogues tu?;-)