Ingrid revient, les 35 heures s'en vont !

Publié le par Didier B

Sur quoi faire sa Une aujourd'hui ? La libération d'Ingrid Bétancourt ou la mort des 35 heures ? En bons (?) commerçants, les rédacteurs en chef des quotidiens nationaux ont fait le bon choix : on parlera d'Ingrid en Une et des 35 heures en page 8.

Comment vous le faire comprendre ? L'objectif principal de la presse papier d'aujourd'hui n'est pas de nous informer mais de se vendre, en quantité suffisante pour que l'actionnairereçoive des dividendes à la clôture des comptes. Evidemment , ce que l'on vend, c'est de "l'information", alors on choisi des sujets dont on sait qu'ils seront porteurs pour accrocher le client.

Ingrid Bétancourt est libre, elle a embrassé ses enfants, elle sera en France dans l'après-midi de Vendredi. On parle et on reparle de l'opération organisée par les services de renseignements de l'armée colombienne (quel talent), on sous-entend la participation de la CIA et du Mossad, on rappelle que John Mc Cain était à Bogota (et qu'il a été mis au courant par Alvaro Uribe) ; en bref, on rend cette affaire mystérieuse et profondément humaine. On nous raconte une histoire de James Bond croisé avec Les oiseaux se cachent pour mourir et ça se vend.

Au passage, on tente de tirer la couverture à soi : les seconds couteaux de l'UMP s'empressent de rappeler que Nicolas Sarkozy est celui que l'on doit féliciter pour cette libération. Rama Yade, Dominique Paillé (porte parole de l'UMP) ou Bernard Accoyer y vont de leur petits compliments pour tenter une récupération politique... Parce que c'est bien de cela dont il s'agit. Nicolas Sarkozy n'a absolument rien à voir avec la libération de la dame mais on lui doit tout. Va-t-il sauver le Monde ? Bah, l'UMP n'en est pas à une contradiction prèt.

C'est un peu comme quand on dit que le texte sur les heures supplémentaires va apporter plus de souplesse aux salariés et aux employeurs et qu'il est équilibré. Si il est évident pour tout le monde que pouvoir faire effectuer 48H00 de travail par semaine à ses employés va apporter de la souplesse aux patrons, je ne vois pas en quoi cette souplesse concerne un salarié.
Et le fait qu'un syndicat représentant seulement 30% des salariés d'une entreprise puisse engager la totalité d'entre eux, c'est de la souplesse pour qui ? A moins que cela ne soit une nouvelle définition d'une majorité démocratique ; les représentants d'une minorité décide de tout, ce qui arrangerait bien l'UMP pour les prochaines élections.

Une chose est sure, des secteurs comme le batiment ou la restauration vont pouvoir profiter à plein de ces changements, faire faire des heures supplémentaires à leurs salariés (financées par les contribuables, merci la loi TEPA) et, par conséquent, ils n'embaucheront pas. Ce sont des mesures comme celles là qui vont faire diminuer le chômage ?

Sommes nous impatients ? Oui, mais uniquement de connaitre la date du départ de Nicolas Sarkozy ; pour la date d'arrivé d'Ingrid Bétancourt, c'est déjà fait.

Publié dans Polémiquons à droite

Commenter cet article

naradamuni 06/07/2008 13:18

Pauvre Colombine et son Pierrot

Personne ne le sait mais,
Colombine combattante politique
issue du milieu politicien
une ADM* en stage d'entraînement
en camps écologique de survie.

Malheureusement, il faut le croire
puisque ouïe chez les médiatics,
enlevée "à l'insu de son plein grès" (phrase type ADMnétique),
qui fut de pénétrer dans une zone non contrôlée,
malgré les conseils à la prudence répétés!

Entre le grès , le bon, le mal et le plein, n'est-ce pas ?

Icône égrégorant grâce à l'instrumentalisation ADMnénique*
qu'en font les médiatiqueurs et leur mae$tro
$aint nabot l'enraybannisé,
allias chanoine des latrinisés
du va tiquant, bientôt titubant.

La foule de fans en-illustrés battant pavés,
esprits fixés à $ainte figure martyrisée,
en-égrégorisés jusqu'à la semelle de leurs pieds.

Marches blanches vont nous être interprétées
rendant sourds aux cris dépités hier encore
manifestés aux réputés soit-disant consternés.

Bien trop occupés ceux-ci
par soucis du quand dira-t-on
à la course au électants,
salierons et marcherons
bitte en cours et flon- flon,
sans manifesté aucune allusion
ni aucune intention sauf
avis différents du $t patron

Traité et constitution, tout çà se noient dans les missions de l'émotionnant.

Marches des "émissionnisés" le cultuel et rituel bien orientés,
bien encadrés, angle de vision dé-têtisé,
plus qu'une pensée, en sur-imprimé :
les droits de l'institularisée franco-colombine
sous le manteau rebaptisée de l'Élysée-Combine

Sacrée combine et $t nabot
Trop d'éclairage sur ce tableau
Trop de collabos, d'affreux jojo
Pour que ce soit écoulement réglo

Vigilance doit être rappelée
Car le "marché " est forcé, inculqué depuis des années
Handicapé sous les pavé, le SDF en-chomagé
Le lycéen de ses lycées à la marge notifié

Pauvre Colombine et son Pierrot
Progrès, métro, boulot, dodo, pipeau
Comme il pu être beau le renouveau
Sans les sacrées combines de $t nabot!

ADM : Arme de Distraction, Division, Dilution ou de Destruction Massive.

Rébus 04/07/2008 18:18

Sarko n'a rien à voir dans la libération de Betancourt, par contre, pour la récupération, il est champion et effectivement pendant ce temps là, le train des régressions continue

raannemari 04/07/2008 17:59

Pourquoi toujours faire une injure du si joli mot "con" , disait Pierre Perret (Celui d'Alice)

Dominik 04/07/2008 15:14

Et le pire, c'est quela droite reproche à Ségolène Royal son indécence quand elle dit (à juste titre) que Sarko n'est pour rien dans la libération d'Ingrid Bétancourt !!!Les cons, ça ose tout... disait Audiard...