L'Insee sait, le gouvernement ment ! (ou l'inverse...)

Publié le par Didier B

J'adore notre gouvernement actuel et en particulier notre premier ministre, François Fillon. Le méchu de la Sarthe (joli département) n'hésite plus à utiliser les méthodes de son patron, le petit Nicolas, et à accuser les autres de ses propres méfaits.

Ces imbéciles de statisticiens de l'INSEE viennent de mettre à jour leurs prévision de croissance et d'inflation pour l'année et cela à le malheur de ne pas plaire au pouvoir en place.
Forcement... l'INSEE dit que la croissance sera au maximum de 1,6% et l'inflation de 3,2%, avec en prime une baisse du pouvoir d'achat des ménages de 0;4%.

Le problème, c'est que le gouvernement à construit sa loi de finance sur une croissance comprise entre 1,6 et 2% (ce que, même à l'époque, tout le monde trouvait un peu gonflé...) Et des gens aussi imbus de leur petite personne ne peuvent pas se remettre en cause ,n'est ce pas ? Alors, François Fillon en tête, le gouvernement et l'UMP accusent l'INSEE d'incompétence. "Les prévisions de l'Insee sont comme d'habitude extrêmement pessimistes. On a vu ces derniers mois qu'elles ne se vérifiaient pas toujours" à dit le premier ministre.

"Ne se vérifiaient pas toujours..." Eh non, gros neuneu, pas toujours ! Mais c'est normal, ce sont des prévisions ! La droite n'hésite pas à dire que les statistiques de l'INSEE sont révisées trop souvent.
Mais c'est normal, puisque les précisions s'affinent au fur et à mesure que les informations arrivent et que le temps passe. Et puis, sincèrement, il vaut mieux mettre ses prévisions à jour régulièrement plutôt que de s'arcbouter sur des prévisions pendant un an et tenter de cacher qu'on s'est planté à la fin de l'année (rappelez vous des prévisions de croissance pour 2007 : 3% annonçait fièrement le gouvernement. 2,2% au final).

En fait, comme pour Internet, "zone de non-droit" ou circulent les plus folles rumeurs, le gouvernement ne supporte pas de ne pas contrôler les informations qui sortent de l'INSEE. Alors, il tente de les décrédibiliser, au risque de se rendre ridicule, mais le ridicule ne tuant pas, Fillon ne risque rien.
A moins bien sur que Fillon n'ait raison et que toutes les statistiques de l'INSEE soient fausses, comme celles sur le chômage, par exemple. Il y a des gens qui disent que le taux de chômage est plus près des 9% que des 7%...
Mais là non plus, Fillon ne serait pas d'accord.

En France, on s'en sort mieux qu'ailleurs. Le chômage baisse, la croissance est bonne et l'inflation réduite. Et le gouvernement a toujours raison. Ceux qui disent le contraire sont des traîtres, et la police politique passera bientôt chez vous pour vous arrêter.

Source

Publié dans Polémiquons à droite

Commenter cet article

gertrude rock 22/06/2008 00:00

En ce jour de la Fête de la Musique, on va pouvoir rééditer "Tout va très bien, Madame la Marquise..." sur l'air des lampions et avec Carla comme soliste.

Olive 21/06/2008 22:45

Oui c'est même bizarre dés que les chiffres ne vont pas dans le sens du gouvernement, ils sont pas bon, par contre les leurs (faux) c'est bon, vive la démocratie dans ce pays

Rébus 21/06/2008 19:52

J'avais pensé à traiter le même sujet justement...Les déclarations de Lagarde sur ces mêmes prévisions sont elles aussi (bon, avec Lagaffe, ça devient une habitude) un modèle du genre