Elle n’est pas ma Présidente !

Publié le par Didier B

Avez-vous déjà remarqué que, lorsque l’on parle du président de la République, le « p » de président est en minuscule et le « R » de République en majuscule ? Je n’ai jamais su ou compris pourquoi, mais cela me convient parfaitement car la personne qui occupe cette fonction devrait rester humble face à la République, son histoire et ce qu’elle représente de combats et de souffrance pour le peuple français. La minuscule est donc tout a fait adaptée a la circonstance.

 

Aussi, mon sang n’a fait qu’un tour quand, au détour d’un article lu chez Juan, je vois la couverture du magazine Le Point du 5 Juin.

 


La Présidente ! Avec un « P » majuscule, s’il vous plait ! Quoi ? Comment ? Aurions nous vécu un coup d’état dans la nuit de mercredi à jeudi ? Nicolas Sarkozy aurait-il été renversé ?
Mais a quoi donc pense les journalistes, les vrais, ceux qui ont des diplômes de journalistes acquis dans les écoles de journalisme, ceux qui ont une carte de presse, à quoi pensent-ils donc ces journalistes pour imprimer en couverture une telle insulte à la République ?

 

J’ai au demeurant beaucoup de respect pour la personne de Carla Bruni-Sarkozy, mais elle n’est pas ma Présidente, avec ou sans majuscule.

Certes, cette couverture tombe à quelques jours de la sortie du livre témoignage de la dite Carla Bruni-Sarkozy, qui raconte dans le détail cette magnifique histoire d’amour entre « l’homme qui a sept cerveaux parfaitement irrigués » et elle. D’un autre coté, on ne peut pas reprocher à la chanteuse préférée des français qui se lèvent tôt d’utiliser les moyens marketing à sa disposition pour vendre ce livre, d’autant que Bertrand Delanoë utilisait cette même méthode il y a peu, mais en utilisant Le Nouvel Observateur comme support. Mais elle n’est pas ma présidente.

 

Certes, Carla Bruni-Sarkozy est mariée avec Nicolas Sarkozy. Nicolas Sarkozy, au cas où vous ne le sauriez pas, est le président de la République Française depuis… trop longtemps. Mais sa femme n’est que la femme du citoyen Sarkozy et n’est protocolairement rien d’autre, même si cela n’excuse pas qu’on lui manque de respect.

Elle n’est même pas la « première dame », même si les médias s’amusent à la qualifier ainsi, histoire qu’elle ne soit pas ridicule quand elle rencontre Monsieur Merkel (qui s’appelle en fait Joachim Sauer…) ou Laura Bush (sauf si elle est grippée, auquel cas elle va faire du shopping…). Du reste, puisqu’on parle de première dame et des Etats-Unis, eux en ont une et elle à un statut particulier, reconnu par la loi. Ce n’est nullement le cas de l’époux ou de l’épouse du président de la République Française.

 

Alors, très bien, j’ai compris que Nicolas Sarkozy avait, outre plusieurs cerveaux parfaitement irrigués, un ego surdimensionné et qu’il était de bon ton de faire plaisir au locataire de l’Elysée, sinon il risquait de piquer une grosse colère et de mettre Le Point à l’index.
Mais cette couverture de « bon plaisir », c’est Le Point... dans la gueule de la République, qui est la seule à pouvoir s’enorgueillir d’une Majuscule, n’en déplaise au multicéphale verticalement contrarié.

 

Comme si la couverture ne suffisait pas, Le Point, comme le Kloug, en rajoute une couche à l’intérieur…
« Protocole - Une reine d’Etat », pseudo analyse de la place de l’épouse du président (mais qui n’est qu’un moyen pour l’auteur de vanter son livre sur Marie-Antoinette), renouvelle le crime de lèse République. Nous voila maintenant avec une reine… Là, pour le coup, on ne fait plus plaisir à Nicolas, on l’intronise…N’est-ce point une érection présidentielle que je sens poindre ?

On a aussi un couplet sur « le couple de l’année ». J’ai du mal a comprendre pourquoi on nous bassine avec cette histoire de la princesse qui épouse le crapaud. Elle est usée jusqu’à la corde. Mais les français et les conseillers du président aiment le storytelling… euh…non, les fables.

 

« La Présidente…» C’est beau comme du Christophe Barbier. Quel dommage que l’Express n’ait plus les faveurs présidentielles car je n’ai aucun doute sur la capacité de ce numéro à ce vendre. Enfin, on ne va pas toujours donner aux mêmes, n'est ce pas ? Moi, pour le coup, je préfère les histoires de toilettes bouchés, ça pue un petit peu moins.

Commenter cet article

philippe 08/06/2008 18:08

Elle ne sera jamais non plus ma présidente.Veux tu faire un lien avec mon blog.A bientôtPhilippe

Juan 06/06/2008 22:17

Tu as mille fois raisons. C'est du grand n'importe quoi. Carla Bruni n'est pas responsable de la une du POINT, mais mais mais elle en joue.

Didier B 06/06/2008 07:22

@Rébus'Tain, tu t'es levé exprès cette nuit pour laisser un commentaire ? Si c'est pas beau, ça...Et en plus, tu as raison pour le kloug...mais c'était le seul qui avait un lien Wikipedia, alors, j'ai fait comme un bon journaliste, j'ai un peu arrangé la vérité.

Rébus 06/06/2008 01:16

Là, sésolé de te le dire mais tu raconres n'importe quoi...C'est le doubitchou (ortho ?) qui a "comme une deuxième couche à l'intérieur". Le kloug c'est ce gateau brunatre qui sent très fort ("ah y ale gateau qu"a pété").Sinon, Carla Présidente, il y avait déjà fallu batailler pour expliquer qu'il n'y apas de première dame en France, First Lady c'est plus in. Maintenant  une présidente ?Ben, si Royal avait été élue, oui, présidente il y aurait mais je ne me souviens pas d'une élection où Carla ce serait présentée, c'est peut être que il n'y a pas eu "quelqu'un qui m'a dit