Roselyne Bachelot et le mensonge

Publié le par Didier B

J'adore Roselyne Bachelot... Non, je ne fais pas d'humour, je l'aime vraiment beaucoup, en particulier pour ce qu'elle dit, qui est beaucoup plus amusant que ce qu'elle fait.
Interrogée à propos du jugement du TGI de Lille sur l'annulation du mariage de la femme non vierge, elle a fait une déclaration surprenante.

"Le droit au mensonge, c'est aussi un droit fondamental de l'être humain".
Voila une idée intéressante qui va faire fureur dans les prétoires et parmi les hommes politiques. Si le mensonge était reconnu comme un droit fondamental, quelles seraient les conséquences sur la justice et la vie publique ?
Le faux témoignage n'existerait plus et chacun pourrait raconter n'importer quoi sur n'importe qui sans risquer quoi que ce soit. La presse à scandale retrouverait une seconde jeunesse et le Nouvel Obs pourrait à nouveau publier une information concernant un SMS sans plus rien craindre de la justice.
Remarquez que, dans ce cas, la protection des sources des journalistes ne serait plus un problème puisqu'il n'y aurait plus besoin d'avoir de sources ; il suffirait d'inventer. Les demandeurs d'emplois pourraient complètement inventer leurs CV et ne seraient plus obligés de justifier de leurs recherches d'emploi.

Ah, sacrée Roselyne ! Mettre le droit au mensonge au même niveau que le droit au logement ou à l'éducation, c'est plutôt fort. Mais on peut, en étant un peu sournois, y voir aussi une manière de dédouaner Nicolas Sarkozy et la majorité UMP de toutes leurs responsabilités dans les conneries qu'ils font depuis un peu plus d'un an d'exercice du pouvoir.
Si le droit au mensonge est fondamental, rien n'empèche donc notre président de continuer à nous raconter des salades (l'économie de la France va mieux que les autres, les français ne travaillent pas assez, les chômeurs sont tous des fraudeurs, les internautes des pirates,  TINA, etc.), et s'en tirer sans dommages.

Alors, amis lecteurs, il faut que vous sachiez que, avant même le droit au mensonge, il existe un droit encore plus fondamental : le droit à ne pas croire tout ce qu'on vous raconte.

(Souces 1 et 2)

Publié dans Polémiquons à droite

Commenter cet article

Didier B 03/06/2008 12:29

@ColinBen quoi, vous avez des coquilles... vous vouliez quoi ? Que les moules soient pleines ? :-)@RébusC'est vrai que pour une protégée de Super Menteur...@Didier GouxRoselyne est, parait-il, celle qui a concocté les sujets du bac philo de cette année :-)

Didier Goux 03/06/2008 12:21

Vous savez que je la trouve très profonde, moi, la phrase de Roselyne B. ? Dans notre monde tendant à la transparence absolue - et donc à la tyrannie -, je trouve que c'est une merveilleuse idée.

Rébus 02/06/2008 18:00

Roselyne a été chiraquienne, c'est dire si elle est persuadée de l'utilité du mensonge

Colin 02/06/2008 15:07

Et mon cher maire ne serait plus obligé de prétendre qu'il y avait des "coquilles" dans son programme pour se justifier de ne pas tenir ses engagements ;-)