Comment financer la télévision publique ?

Publié le par Didier B

L'augmentation de la redevance : Copé et sa commission la voulait, Nicolas Sarkozy a dit non ! Il faut dire qu'augmenter ce petit impôt qui ne dit pas son nom aurait fait mauvais effet alors que le président tentait de reprendre la main dans le domaine du pouvoir d'achat.
Donc, la redevance n'augmentera (peut être) pas. Seulement, les sous, il faut bien les trouver quelque part. Alors, le gouvernement à fait appel au cerveau bouillonnant de Eric Woerth.

L'équivalent masculin de Christine Lagarde a trouvé la solution : Puisqu'on ne peut pas augmenter la redevance pour financer une télévision publique sans publicité, il se propose d'explorer d'autres pistes, notamment celle d'une "fiscalisation modeste d'Internet, de la téléphonie mobile, et fixe d'ailleurs".

C'est vrai, il a raison. Puisque l'augmentation de la redevance aurait fait baisser le pouvoir d'achat de ceux qui la payent, pourquoi ne pas faire baisser à la place le pouvoir d'achat de ceux qui utilisent Internet et le téléphone. C'est beaucoup plus malin car, pour ce qui est de ces produits, les utilisateurs sont très nombreux et il n'y a pas d'exonération possible pour les plus pauvres. Tout le monde serait obligé de payer, sauf ceux qui n'ont pas les moyens d'avoir le téléphone, bien sur ; mais ce genre de pauvres là, on ne peut plus rien pour eux, n'est ce pas ?

Décidément, cette fin de la publicité sur les télévisions publiques est un magnifique cadeau empoisonné que NicolasSarkozy à fait à sa majorité, au petit Copé et aux français ?

Alors, Monsieur le Président, plutôt que de confier cet exercice de quadrature du cercle à Copé et Woerth, vous feriez mieux de privatiser France Télévision, ça irait plus vite, cela serait plus efficace et cela éviterait de nouveaux couacs.
En plus, vous pourriez faire plaisir à quelques uns de vos amis riches, qui rèvent de devenir les Ruppert Murdoch français. Et puis, cela serait beaucoup plus en phase avec le libéralisme ambiant... Pensez y !

(source)

Publié dans Polémiquons à droite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rébus 31/05/2008 18:14

Marrant, on a stigmatisé le retard français sur Internet pendant des années et maintenant que c'est en partie comblé, on veut fiscaliser et donc empêcher les plus modestes d'y avoir accès.Internet , sur, ça rapporte mais l'enjeu est autant dans le contrôle de l'accès à l'information