Députés garantis sans OGM

Publié le par Didier B

Aujourd'hui, la majorité UMP à l'assemblée nationale à encore tourné Nicolas Sarkozy et son gouvernement en ridicule. Une motion de procédure, votée avec 1 voix d'écart a entraîné le rejet du projet de loi sur les OGM, et ce n'est pas pour me déplaire.

Depuis quelques jours, vous avez sûrement remarqué que j'étais plutôt dissipé. Il faut dire que je m'occuper énormément du jardin de mes parents, sarclage, binage, repiquage, arrosage et tout ce qu'on peut faire dans un jardin. Découvrir en soirée que, pour l'instant, les OGM n'avait pas le droit de citer en France a réjouit mon coeur de jardinier amateur.

Oh, bien sur, je sais que les OGM ne concernent pas que les plantes et qu'ils servent parfois à la recherche médicale. Mais les grands semenciers aimeraient par exemple nous faire croire que leurs graines mutantes aideront à résoudre les problèmes de faim dans le monde, les rendant beaucoup plus sympathiques aux yeux du grand public, alors qu'il ne s'agit que d'une nouvelle manière de contrôler l'alimentation mondiale et de s'assurer des profits énormes. Rien n'est pourtant sur dans ce domaine puisqu'il n'existe actuellement aucune étude digne de ce nom prouvant que les OGM et PGM (Plantes génétiquement modifiées) n'ont aucun effet à long terme sur la santé humaine.

Le "progrès" que le gouvernement tente de nous imposer avec cette loi n'est garanti en aucune manière et n'est pas sanctionné par la communauté scientifique. En fait, cette loi, si elle était finalement votée (François Fillon ayant convoqué une commission paritaire), ne ferait plaisir qu'aux grands semenciers (Monsanto en tête) et peut être aux gros agriculteurs. Mais qu'en serait-il des petits agriculteurs, des adeptes du bio (dont les plantations seraient menacées de contamination) ou des consommateurs ?

Il existe bien trop de zones d'ombres dans ce dossier pour le laisser passer de cette manière. Et, au delà de ce problème écologique, on voit a nouveau la majorité parlementaire se rebeller contre Nicolas Sarkozy et le gouvernement. Pauvre petit homme qui voit que les députés qui sont censés soutenir sa politique ne se déplacent même pas pour voter une des lois qu'il soutient...
Sur les 310 députés UMP, seuls 135 étaient présents à l'assemblée aujourd'hui. Visiblement, la cote de popularité de Nicolas Sarkozy est en baisse aussi parmi les élus UMP, qui craignent de ne pas être réélus aux prochaines législatives.

Et pendant ce temps là, le président tentait (minablement) de défendre la loi sur la modernisation de l'économie en allant faire un bisous d'adieu à Pascal Sevran, qui est vraiment mort, lui (même Elkabach le confirme...) La majorité est juste gravement malade et, contrairement à ce que m'ont enseigné mes parents et le catéchisme, je ne lui souhaite pas du tout de se remettre.
En revanche, j'espère que mon jardin plein de géraniums et d'impatiens de Nouvelle-Guinée survivra encore de nombreuses générations, sans risques pour nos enfants et petits enfants.

Publié dans Polémiquons à droite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olive 13/05/2008 22:55

Content du rejet des OGM, mais je pense qu'ils passeront quand même de force, car ce gouvernement aime pas perdre, même sa majorité l'abandonne doucement, et l'excuse de Borloo, oui mais les députés de la majorité était aussi dans d'autre réunion !!!!