Droits de l'homme ou du grand patron ?

Publié le par Didier B

Nicolas Sarkozy a quitté le pays… Bon, il va revenir, il est juste parti prendre le soleil chez son ami Ben Ali, le président tunisien. Accessoirement, il compte y placer quelques contrats, comme tout bon VRP qui se respecte, surtout ceux qui concernent le nucléaire.

 

Avez-vous entendu ou lu le discours que notre nain national a prononcé ? Pendant un moment, j’ai cru qu’il allait louer la très grande liberté d’expression en Tunisie … mais il n’a pas osé aller jusque là. Il a juste refusé de se poser en donneur de leçon.
C’est dommage quand on voit quels magnifiques résultats il a obtenu en obligeant le gouvernement chinois à rencontrer le dalaï lama ; et tout ça rien qu’en clignant des yeux et en remuant les épaules.

 

Pendant que le petit matou n’est pas là, les souris UMP commencent à foutre le bordel dans la fabuleuse LME. Certains députés UMP ne sont pas persuadés que libéraliser l’implantation des grandes surfaces soit aussi bénéfique que ça. Je vous jure que je ne leur ai rien soufflé.

Jean-François Copé, le chef des députés enregistreurs, a encore perdu une occasion de se taire à cette occasion. « … quand on regarde ce qui se passe dans les autres pays européens, nous constatons que les dispositifs français ont beaucoup encadré, beaucoup réglementé et ont conduit à ce paradoxe une hyper concentration des grandes surfaces sans pour autant protéger le petit commerce… », dit-il pour justifier les choix du gouvernement dans lequel il aimerait bien entrer.
Eh oui, c’est logique, si notre système ne protège pas le petit commerce, rendons le encore moins protecteur. De toute façon, qui a encore quelque chose à faire des petits commerces… Ce n’est pas un épicier de Saint Marcellin ou un boulanger de Livarot qui va prêter son yacht au mini président pour ses vacances…

 

Finalement, le petit commerce, c’est comme les droits de l’homme. On ne les invoque que quand on en a besoin, au moment des élections. Ensuite, on fait quelques beaux discours, et on ferme les yeux pour le plus grand bonheur du « grand » commerce.

Si il en fallait une preuve, ce serait Rama Yade, notre géniale sous ministre aux droits de l’homme … Pour ne pas froisser ce grand démocrate de Ben Ali, elle a annulé un rendez vous prévu avec un groupe de femmes tunisiennes. On pourrait aussi parler de l’érection priapique que Michel Edouard Leclerc a depuis qu’il sait qu’il va pouvoir gagner plus… mais ça serait grossier !

 

Comment disait La Fontaine déjà : Selon que vous serez puissant ou misérable…

Commenter cet article

Têtuniçois 30/04/2008 16:02

Que l'on supprime le poste de secrétaire d'Etat des droits de l'homme et que l'on nomme une prostituée nationale chargée de faire signer les contrats . Les dictateurs apprécieront d'avoir une prostituée française payée par nos impôts . Au point où on en est avec sarkozy ....

Impots-utiles.com 29/04/2008 18:27

je decerne officiellement le titre de président des dépenses publiques à Sarkozy...le defficit continue de s'accroitre et toutes les belles paroles de sa campagne présidentielle semblent oubliées...heureusement que Bruxelles est derrière nous pour nous remettre un ptit coup de baton ... ce qui n'augure rien de bon concernant la future presidence de l'union europeenne par la francePrésider l'Union Européenne en ayant le plus gros défficit de l'union, ça fait quand meme désordre http://www.impots-utiles.com/nicolas-sarkozy-le-pr-sident-de-la-d-pense-publique.php

Rébus 29/04/2008 18:26

Mon avis, c'est plutot le comportement de tous ces ploutocrates qui est grossier