Après le Chômeur-fainéant, voici le RMIste fraudeur...

Publié le par Didier B

Saluons la naissance d’un nouveau machin, la délégation nationale de lutte contre la fraude, nouveau jouet de Nicolas Sarkozy et Eric Woerth pour punir les méchants. Cet organisme d’une quinzaine de personne sera chargé de traiter toutes les formes de fraude, fiscale et sociale, et portant autant sur les prélèvements que sur les prestations.

 

Dans son rapport de mars 2007, le Conseil des prélèvements obligatoires (organisme qui dépend de la Cours des Comptes) estime que la fraude aux prélèvements obligatoires représente entre 29 et 40 milliards d’euros par an. Le Conseil précise que ces chiffres ne sont que des estimations et que la France est en retard sur ces voisins dans le calcul et dans la lutte contre la fraude.
Cet argent permettrait, si il était effectivement déclaré au fisc, de couvrir tout ou partie du déficit budgétaire de la France. Toutes les méthodes sont utilisées pour ne pas déclarer les montants soumis à l’impôt et le travail « dissimulé » et les fraudes transfrontalières sont en plein développement.
Ce rapport est d’ailleurs plein d’enseignements puisqu’on y apprend que les cotisations sociales sont déclarées directement par les entreprises, et que ces déclarations ne sont pas contrôlées par l’ACOSS, faute de personnel compétent.

 

Eric Woerth, ministre du budget, a choisi d’illustrer la mise en place de la Délégation Nationale de lutte contre la fraude en citant la délivrance du RMI… qui n’est pas un prélèvement mais une prestation sociale.
En cela, le ministre ne fait que suivre la lettre de mission que lui avait donné Nicolas Sarkozy qui prévoyait la lutte contre toutes les formes de fraude, qu’elles aient lieu sur les prestations ou sur les prélèvements.

 

Toutefois, citer en exemple de fraude une prestation sociale aussi sensible que le RMI n’est pas anodin. Tout d’abord, la distribution du RMI dépend des collectivités locales, en majorité de gauche ; le gouvernement commence donc son offensive contre celles-ci pour pointer le doigt sur leur incurie fiscale.
Ensuite, et comme dans le cas des chômeurs fainéants qui abusent des indemnités ASSEDIC, les RMIstes sont stigmatisés comme des fraudeurs. On cherche à dresser la population des « bons français » contre les méchants fraudeurs.

 

Pourtant, il n’existe pas d’estimation des fraudes sur les prestations, alors que l’on a une estimation nette des fraudes à la déclaration.
Alors, ne parlons que de ces dernières. Même dans l’hypothèse basse, ce serait 29 milliards d’euros qui rentreraient dans les caisses de l’état. Le SNUI (Syndicat National Unifié des Impôts) met d’ailleurs le gouvernement en garde contre le fait de se focaliser contre la « petite fraude » en omettant de contrôler les entreprises qui représentent près de 68% du montant total de la fraude (au titre de la TVA et de l’impôt sur les bénéfices) ou les gros patrimoines qui pèsent 11% dans le total.

 

On sait ou contrôler pour récupérer de l’argent du à l’état, et on s’obstine à s’attaquer aux plus pauvres ? Qu’il y ait des fraudeurs parmi les RMI et chômeurs est une certitude. Mais combien représente cette fraude par rapport aux milliards d’euros escamotés par les entreprises ? Encore une fois, le gouvernement se trompe (volontairement?) de cible...

 

 

TF1, la Télé Sarkozy, ne s’y est pas trompé ; Pour illustrer la lutte contre la fraude fiscale dans son journal de 13H00, la chaîne a choisi de montrer une mère de famille isolée avec 4 enfants, qui avait omis de déclarer ses 6 mois de travail sur l’année précédente pour pouvoir continuer à toucher l’allocation de parent isolé…

 

Voici donc encore un bel exemple de la politique de civilisation promise par Nicolas Sarkozy ; une civilisation constituée de riches porteurs de Rolex qui vivent très bien et des millions de serfs malingres qui travaillent pour eux et poursuivis par les fermiers généraux et leurs agents. Nul doute que le Baron Ernest Antoine de Seillière appréciera ce retour aux vraies valeurs d’ancien régime…

Commenter cet article

SAYAH 27/09/2009 17:03



Et après le RMISTE fenian
et le RMISTE fraudeur

voici le RMISTE Victime www.rmiste.com.



aliciabx 21/04/2008 01:50

La chasse aux pauvres est ouverte.Tout cela est écoeurant. C'est bizarre, on n'entnedd plus parler des fraudeurs du Lichtenstein.De plus, un rapoort ici : La France, championne de la corruption : 4 médailles d'orhttp://aliciabx.over-blog.com/article-18825807.htmlcombien, il faudrait s'intéresser aux bonnes personnes.Je suis de plus en plus remontée. Trop d'inégalités, ça va mal finir...

Monsieur Poireau 17/04/2008 11:30

Les riches ne trichent pas, ils profitent des fruits de leur travail méritant.Les pauvres exagèrent et sont toujours prêts à voler !CQFD.:-)

pas perdus 16/04/2008 19:46

y'a que les calsses sup qui peuvent gruger... et qui sont encouragées... comme Johnny en Suisse.

Rébus 16/04/2008 16:48

Bon, soyons concis...BEEEEUUUUURRRRRKKKKJe pense qu'on a bien saisi le message. Quant à s'attaquer aux vrais gros fraudeurs, euh, non, même pas...