Patrick Balkany est pour le cumul des mandats !

Publié le par Didier B

Patrick Balkany, le député-maire UMP de Levallois Perret, a déposé la semaine dernière une proposition de loi qui prévoit de subordonner l’élection d’un député au fait qu’il détient déjà un mandat local, ou, en d’autres termes de rendre obligatoire le cumul des mandats.

 

Selon l’impayable et trop bien payé édile des Hauts de Seine, un député devrait « avoir les pieds dans la glaise », c'est-à-dire avoir un mandat local, pour bien comprendre les français.
Il y a évidement de quoi éclater de rire quand on sait que le dit Patrick Balkany cumule les mandats de maire et de député depuis 1988, qu’il n’a pas été foutu de voter une loi correcte (bon, il est à l’UMP, il ne faut pas rêver) et que sous ses mandats de maire sa commune s’est endettée pour 236 millions d’euros, en faisant la commune la plus endettée de France. Imaginez un peu le niveau des impôts locaux…

 

Cette proposition pourrait être risible si elle n’avait pas la possibilité de plaire aux députés et sénateurs de droite comme de gauche, puisque 85% d’entre eux cumulent déjà leurs fonctions avec un mandat local. Que ne ferait-ils pas pour conserver ce privilège ?

 

Cette proposition de loi ne devrait même pas être étudiée par l’Assemblée. Un député, selon l’article 3 de la Constitution, est un élu de la nation. Le fait qu’il soit élu dans une circonscription administrative lui donne suffisamment d’ancrage local sans qu’il soit besoin d’en rajouter.
Par élu de la nation, on doit comprendre que cet élu ne doit se préoccuper que de l’intérêt général et pas d’un intérêt particulier, fut-il celui d’une municipalité ou d’un département.
Par exemple, les parlementaires doivent pouvoir voter une augmentation de l’ISF sans que les intérêts des habitants de Neuilly sur Seine ne passent avant les intérêts des français.
En fait, un mandat de député ne devrait pas être cumulable avec un autre mandat, quel qu’il soit !

 

N’importe quel citoyen doit pouvoir se présenter à toutes les élections. Subordonner une élection à une autre élection reviendrait à créer une discrimination entre les citoyens et à assurer un monopole de fait à une corporation déjà puissante, celle des élus en place.
Si le fait de cumuler des mandats nous assurait que nos députés et sénateurs feraient du bon travail, utile aux français, ça se saurait. Bien qu’ils soient 85% de cumulards, ils ont tout de même voté la réforme de la carte judiciaire, la réforme du code du travail, le paquet fiscal et tant d’autres…

 

N’hésitez donc pas à écrire à votre député et à votre sénateur pour lui faire savoir tout le mal que vous pensez de cette proposition.
Vous trouverez son adresse mail sur le site de l’Assemblée Nationale. Vous pouvez aussi lui envoyer un courrier classique en indiquant son nom et « Assemblée Nationale 126 rue de l’Université 75355 Paris 07 SP ».

 

Bon, il est temps que je reprenne le cours de mes billets classiques. Le suivant parlera de Ségolène Royal. Restez en ligne !

Publié dans Polémiquons à droite

Commenter cet article

totolezheros 12/04/2008 18:28

... et aussi de sa façon cavalière pour se faire faire des gâteries par sa maîtresse...lol........

pas perdus 12/04/2008 11:41

On parle de lui dans le Canard... et du mariage de sa fille avec banquet dans les salons de l'Hôtel de ville et service assuré par le petit personnel de sa ville...Il va bientôt cumuler les peines de justice...