Chômeur : espèce en voie de disparition

Publié le par Didier B

Nicolas Sarkozy l’a dit récemment, « Dans les prochains jours, le gouvernement présentera un texte qui permettra de tirer les conclusions du refus de deux emplois raisonnables ». Puisqu’on ne peut pas lutter contre le chômage, attaquons nous aux chômeurs…
En disant cela, Nicolas Sarkozy ne fait rien d’autre que répéter ce qu’on entend souvent au Café du commerce ou dans les dîners en famille : les chômeurs sont des fainéants qui profitent du système. Ils sont payés à ne rien foutre  et en plus, ils se permettent de refuser un travail ? Il faut les punir…

 

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’être un jour au chômage, voici quelques informations tirées de mon expérience personnelle.

 

Rechercher un emploi n’implique pas forcement que vous soyez inscrit à l’ANPE, mais ça aide. Le fait d’être inscrit à l’ANPE n’implique pas forcement que vous soyez indemnisé par les ASSEDIC. Pour ça, il faut avoir travaillé au moins 6 mois sur les 2 dernières années. Si vous recevez des indemnités, elles seront calculées en fonction du salaire que vous receviez pendant votre période d’emploi.

 

L’ANPE ne vous offre aucun emploi. Elle n’est qu’un intermédiaire entre des employeurs qui recherchent et vous, une sorte de base de données dans laquelle vous pouvez piocher. Aussi, la recherche dépend entièrement de vous. Fini le temps des ANPE avec des grands panneaux métalliques et les offres accrochées sur ces panneaux.
Désormais, tout se fait par informatique et INTERNET. De chez vous ou d’un accès libre dans une agence, vous créez un compte sur le site de l’ANPE et vous pouvez rechercher les offres qui correspondent à vos souhaits directement. Pour répondre à ces offres, vous pouvez soit écrire directement à l’entreprise demandeuse (grâce aux coordonnées données sur l’offre) ou à l’Agence Locale concernée qui validera votre candidature et vous communiquera les coordonnées de l’entreprise (en vous envoyant un email ou un SMS).

 

Mais l’ANPE n’est pas le seul endroit ou vous pouvez chercher un emploi. Vous devez aussi assister à tout ce que le pays compte de Salon pour l’emploi. En Ile de France, vous pouvez compter visiter « Paris pour l’emploi » ou les salons « Job rencontres » ainsi que les multiples Forum de l’emploi locaux, organisés par les municipalités ou conseils généraux.

 

Vous pouvez aussi parcourir les sites Internet spécialisés, les sites Internet des entreprises dans lesquelles vous souhaiteriez travailler, les journaux et magazines, les publications gratuites. Vous vous rendrez vite compte qu’a de rares exceptions, vous retrouvez les mêmes annonces dans les gratuits et les payants, et d’un site Internet à l’autre. Les sites des entreprises sont les plus surs et à consulter plusieurs fois par semaine.


 

Il s'agit là de répondre à des annonces, de faire acte de candidature pour un emploi identifié. Mais vous pouvez aussi envoyer lettre de motivation et CV au hasard dans les entreprises qui vous intéressent. Attendez vous dans ce cas à avoir de la concurrence ; le magasin Virgin près de chez moi, qui fait environ 1000 m2 de surface, recoit entre 50 et 100 CV par jour... Je vous laisse imaginer ce que des magasins Carrefour ou IKEA recoivent. Et ce qu'ils font de cette masse de papier !


Quel que soit le cas de figure, il ne reste que vous face à un employeur. Si vous avez de la chance, l’employeur en question vous répondra. Sinon, vous n’aurez jamais de nouvelles de votre dossier. Après, c’est entretien avec l’employeur et, si vous êtes le « meilleur » candidat, vous avez un nouvel emploi. Sinon, vous continuez à chercher.

 

Toutes les semaines, vous envoyez des dizaines de CV et de lettres de motivation pour, finalement, ne recevoir que très peu ou pas de réponses. Le fait de ne pas recevoir de réponse constitue la plaie du demandeur d’emploi.
Vous devez justifier auprès de l’ANPE et des ASSEDIC d’une « recherche active » d’un emploi. Et, pour ce faire, vous devez avoir des réponses et pas juste une ou deux. Sinon, vous êtes radiés.
Au-delà du fait d’avoir à justifier de votre recherche d’emploi, vous devez aussi pouvoir savoir pourquoi votre candidature n’est pas retenue. Sans cette information, il est impossible de savoir si ce sont vos compétences qui sont trop peu nombreuses ou pas adaptées, ou votre expérience pas suffisante. Sans ces informations, comment pouvez vous tenter d’obtenir une formation pour améliorer vos chances ?

 

En revanche, ce qu’on va vous faire faire, ce sont des formations pour apprendre à chercher un travail… Non, je ne plaisante pas. J’en ai fait une, étalée sur 4 mois, ou on m’a expliqué comment préparer un CV, comment démarcher les entreprises directement, comment mettre en valeur mes points forts. On peut aussi vous faire faire un Bilan de compétences ou une Evaluation des Compétences et des Capacités Professionnelles, pour savoir de quoi vous êtes capables pour le premier et si vos compétences sont adéquates pour le poste que vous recherchez pour le second. Tout ça ne vous donne pas de travail, mais ça vous occupe et ça peut (éventuellement) vous aider à trouver un emploi…

 

Finalement, depuis que je suis au chômage, je n’ai reçu aucune offre d’emploi. Les quelques entretiens que j’ai pu avoir n’ont été que le fruit de mes recherches, et je n’ai pas eu à refuser quoi que ce soit, les employeurs que j’ai pu rencontrer s’en sont chargé pour moi.

 

Chômeur, c’est un travail à plein temps, particulièrement en période de crise et si vous accordez un minimum d’intérêt à avoir un emploi, bien sur ! Il faut faire de nombreux déplacements, envoyer des courriers, imprimer et photocopier des CV. Etre chômeur coûte de l’argent au chômeur !
Le fait que vous soyez indemnisé pendant une période plus ou moins longue n’a rien à voir avec la solidarité ni avec l’état. Quand vous travaillez, vous cotisez à l’Assurance Chômage, au cas ou… Si le cas se présente, il n’est que justice que vous soyez soutenu financièrement puisque vous avez cotisé. Ainsi, vous pouvez rechercher un emploi « tranquillement ».

 

Pour rappel, le système n’est pas si mauvais puisque l’UNEDIC, l’organisme qui gère les cotisations a fait un bénéfice de 1 milliard d’euro en 2007. Si le gouvernement pense que ce système n’est pas viable ou trop coûteux, il a juste à lancer une réforme complète plutôt que de vouloir pénaliser des gens qui ne demandent pas mieux que d’avoir un travail.

 

La déclaration de Nicolas Sarkozy est juste une façon de stigmatiser les vilains chômeurs qui coûtent de l’argent aux français et justifier ainsi des milliers de radiations et la baisse des indemnités. Le bon français qui se lève tôt ne pourra qu’approuver ! En espérant que ce bon français n’aura pas à avoir besoin de l’Assurance Chômage dans les mois ou années à venir.

 

Ce qu’il y a de terrible dans ces déclarations, c’est le regard que les « travailleurs » portent ensuite sur les « chômeurs ». Même auprès de ma famille et de mes amis, il faut que je justifie de mes actions de recherche d’emploi, car je fais partie des fainéants qui coûtent. C’est horrible et extrêmement démoralisant !
On en vient même à me dire que je devrais plutôt prendre n’importe quoi, le premier job qui vient, plutôt que de continuer à rechercher un travail dans ce que je sais faire et coûter de l’argent à la société.

 


Finalement, un chômeur, c’est un peu comme un SDF. C’est un parasite dont il faut se débarrasser au plus vite. N’aillez pas peur, amis travailleurs salariés. Grâce à Nicolas Sarkozy, le chômage existera toujours, mais les chômeurs vont vite disparaître des statistiques.


Spéciale dédicace à mon pôte Rebus, lui même grand fainéant, et qui faisait un chouette billet sur le sujet il y a 2 jours.


Commenter cet article

Flipper 15/04/2008 22:27

Ce type d'articles sont souvent trollesques je vais essayer d'éviter ce travers.Petit patron d'une PME je recherche désespérément à gréer un poste niveau bac depuis des mois, 1300 € Net, débutants acceptés, formation en interne si le niveau n'est pas en adéquation avec l'emploi, seule exigence une bonne maitrise de l'orthographe.Le décors est planté.1 candidat sur 2 ne se présente pas à l'entretien fixé, aucun n'a la politesse de prévenir.100% des candidats m'ayant demandé un courrier de confirmation pour l'ANPE ne sont pas venus à l'entretien (sans prévenir). Depuis je n'en donne plus qu'en main propre.Les candidats restants semblent avoir atteris dans nos locaux un peu par hasard sans vraiment avoir lu l'annonce d'emploi.Alors effectivement chercher un emploi n'est pas une balade de santé, trouver un employé ne l'est pas non plus (juste quelqu'un de normalement motivé et qui fait bien son job).PS : Je ne sais pas où sont ces fabuleuses primes et aides aux entreprises dont tout le monde parle, pas dans ma PME en tout cas.

Idyllique 12/04/2008 08:14

Les chiffres sont têtus !400 000 étrangers en situation irrégulière (travail clandestin = des millions d'euros qui échappent à l'Etat : c'est con on pourrait avec ces taxes  financer la carte de famille nombreuse aux familles célibataires sans enfant sic !)500 000 offres dans les anpe chaque année restent sur le carreau ! Le chômeur choisit peu et hésite souvent et finalement retour devant sa téloche ou à l'auchan du coin dépenser son RMI !! Le pauvre, pensez donc, il paraît qu'il n'est pas accompagné dans sa démarche de recherche !!!!vous l'aurez compris, en additionnant les deux chiffres on est pas loin du 1 million d'emplois !C'est con d'avoir des clandestins et des entreprises qui les recrutent car ils ne trouvent pas de main d'oeuvre "française" et au passage dévalorisent ces métiers en les payant bien en dessous du smic ! et comme ils n'ont aucun contrôle ! le pauvre con de rmiste qui lui veut travailler se voit proposer un job à 35h payer comme un RMI !!!Le RSA ? stupidité énorme encore ! Ce sont les contribuables une fois de plus qui rémunèrent le salarié dans ce pays pour qu'il trouve un intérêt financier à tra-vai-ller !!Quand je pense que le con-tribuable à subventionner en aides au recrutement les entreprises à hauteur de 65 milliards d'euros en 2006 ! Et toute la politique sociale et nataliste de ce pays... pas étonnant que certains célibataires se tirent de ce pays pour exercer leurs talents intellectuels ailleurs !!!Pour résumer en France on produit du chomeur et des bébés-primes  à la pelle !à peine 40% d'actifs qui doivent assurer le train de vie de 60% d'inactifs !!

raannemari 11/04/2008 16:29

Ici, en Belgique c'est pareil, chômeur = profiteur, comme je défends tous ce qui ne correspond pas au "socialement correct" mon taux d'adrénaline frôle souvent la surchauffe et le climat est de plus en plus malsain de jours en jours, nos politiques aussi s'y entendent pour dresser les gens les uns contre les autres et ces c.....ds, ils ne marchent pas ils courrent!

Rébus 11/04/2008 03:43

Super billet et faut qu'un troll se pointe, incroyable. Enfin, j'ai lu ses petits frères sur certains sites, c'est toujours la même litanie ou presque. ceci c'est bien, on finira peut être par faire rentrer certains faits chez ces esprits obtus;Merci de la dédicace au fait

new monde 10/04/2008 23:41

deja bravo pour ce site. je pense que bien des choix de sarko ne sont pas terrible. question emplois je pense que oui il y a du travail et pas de travailleur malgre notre taux de chomeur et  rmiste .bien des artisants on du mal a trouvé de bon employé. il existe des gens qui abuse de l etat et gagne mieux que le smic. que faut il augmenté le smic ou baissé l aide au fainéant ??