C'est Dimanche, le patron est chez les autres !

Publié le par Didier B

Ah, la majorité... Si elle n'était pas là, de quoi pourrions nous donc bien parler ? Nous pourrions bien sur nous contenter, comme Jean-Pierre Pernault dans son journal, de parler de météo et d'une France qui n'existe plus...

 

D'ailleurs, puisqu'on parle de météo, vous ne trouvez pas que le temps est pourri pour une fin de mois de Mars ? Tout ça, c'est la faute du capitalisme... Si, si, certains groupuscules alter mondialistes et crypto communistes n'hésitent pas à affirmer que le réchauffement climatique est la conséquence directe du capitalisme. (1)
Comme si une usine de l'URSS ou de la Chine Populaire polluait moins qu'une usine des Etats-Unis...

 

Enfin, si cela est vrai, notre calvaire ne durera plus très longtemps. C'est Toréador qui nous rassure, en démontrant que le capitalisme va mourir. Allez donc lire son très beau papier.

 

Et si le capitalisme ne meurt pas, et si vous pensez que le système mérite d'être modifié, il faut vous tourner vers les partis d'opposition, notamment le PS qui bénéficie des meilleures chances d'accéder au pouvoir aux prochaines élections. Bien sur, il faudra pour cela que ce parti ait un programme et c'est pour influer sur l'établissement de ce programme que Marc Vasseur à crée un blog militant et participatif.
Allez donc le consulter, et si vous vous sentez prêts à rejoindre ce mouvement, contactez Marc sur son site.

 

En tout cas, si il existe des personnes qui se foutent de la vie ou de la mort du capitalisme, ce sont bien les membres du gouvernement Fillon.
Une telle affirmation à de quoi surprendre, mais l'actualité récente nous montre que le système économique ne changerait pas leur comportement. On n'a pas besoin d'être capitaliste pour faire exploser les dépenses de fonctionnement de son ministère, comme Rachida Dati le fait au ministère de la Justice. C'est Avel Mor qui nous le raconte, et il voit ça de son coté de l'Atlantique. Aux Etats-Unis, il y a de quoi provoquer le départ du responsable d'une telle gabegie, il vous le confirmera.
On peut être communiste et collectiviste et rejeter la faute d'un déficit sur d'autres comme le fait Eric Woerth, comme nous l'explique Rebus dans un autre de ces excellents billets.

 

PS, UMP, tous des vendus qui ne pensent qu'à leurs petites personnes. En tout cas, c'est le sentiment ambiant. La classe politique déçoit et les français continuent à voter pour eux car il n'y a pas d'alternative.
Pas d'alternative ? La LCR dont la parole est si brillamment portée par Olivier Besancenot ne serait sûrement pas d'accord avec cette affirmation, surtout après des résultats pas si mauvais aux élections municipale.'e
Et le MoDem de François Bayrou non plus.  Mais peut-on gouverner une France au centre ? Qu'est ce que le « Centre » en politique ? C'est la question que se pose Dang dans un billet publié sur Koztoujours avec les désordres de la 4e République en toile de fond.

 

La France est-elle en train de se transformer en démocratie bipartite ? Oui, selon Nicolas J. de Partageons mon avis. Il y a ceux qui soutiennent le PSG et les autres...

Publié dans Le coin du Patron

Commenter cet article

Toreador 31/03/2008 11:56

Merci beaucoup de ce lien :-). Effectivement, le billet a provoqué de vives réactions que je n'attendais pas !PS : les discussions continuent en interne à kiwis... On te tient au courant !

Didier B 31/03/2008 09:54

@Rebus et Avel MorIl n'y a pas de quoi. :-)

Avel Mor 31/03/2008 02:16

Merci aussi... et puis, très heureux de découvrir le blog de rébus que je ne connaissais pas encore. Allez hop! dans mon aggrégateur!

Rébus 30/03/2008 16:36

Merci, Didier, que dire de plus. À part que j'apprécie beaucoup ton travail également