La droite est désavouée, mais elle s’en contrefout !

Publié le par Didier B

Gauche-Droite.jpgElections municipales et cantonales passées, il est grand temps de faire le point. Et le verdict est clair : la gauche remporte dans les deux cas de très belles victoires. La droite dans son ensemble est désavouée ! 

Toulouse, Blois, Metz, Reims, Caen et Amiens sont parmi les villes qui basculent à gauche. 9 départements passent également à gauche à la faveur des élections cantonales. Je m’arrêterais là pour l’analyse des résultats, d’autres l’ont déjà fait, ça ne ferait que répéter l’évidence.

Bien, c’est dit ! Et alors ?

La droite a raison… qu’est ce que ça change ? Ou plutôt qu’est ce que cela devrait changer ? En mai 2007, un président de droite a été élu et en juin, une assemblée nationale à majorité de droite. On ne va tout de même pas changer les équipes et les programmes tous les deux ans…

Et pourquoi pas ?

Parce que c’est bien là que ce situe le problème. Sarkozy et ses boys ont été élus sur la base d’un programme, mais les « réformes » qui sont mises en place ne le respectent pas. Tout fonctionne en trompe l’œil, en cache misère. On a même des réformes qui n’étaient pas prévues au programme.
Si les réformes engagées ne correspondent pas à ce qui avait été promis, les français devraient avoir le droit de changer d’équipe en chemin, et ne pas avoir à compter sur la bonne volonté d’une droite bornée pour remettre son mandat en jeu.

Mais tu es fou ? C’est l’instabilité qui nous guette…

Non, je ne suis pas fou. L’assemblée nationale devrait être renouvelée plus souvent,  par tiers, tous les deux ans, par exemple, pour tenir compte des réactions des électeurs qui sont SEULS détenteurs du pouvoir mais aussi pour assurer une stabilité relative du pouvoir… Les hommes politiques font un travail qui leur est confié par délégation, rien d’autre.
Force devrait rester au peuple, comme dans toutes les bonnes démocraties, et si le peuple dit que tu fais un mauvais boulot, tu doit arrêter de le faire de cette manière ou te casser.

Les hommes politiques ne devraient pas interpréter les résultats d’une élection. Ils devraient simplement prendre acte, et infléchir leur travail en fonction des résultats. La cinquième république a vécu, je le dis souvent ici. Il est temps de passer à autre chose, qui soit plus en accord avec ce que pense et ce que veut le peuple.

Mais si le peuple se trompe ? Parce que, tout de même, ces gens sont bêtes…

C’est aux hommes politiques de démontrer qu’ils ont raison. Ils doivent convaincre ! Le peuple n’est pas con, il faut lui expliquer en détail ce que l’on fait et pourquoi. Et si le peuple est convaincu, il ne sanctionne pas ! Et le peuple ne se trompe jamais, il est l’origine du pouvoir. (Euh… parfois, le peuple se trompe, mais bon, on est dans la théorie).

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j’ai dans l’idée que le peuple va encore se faire entuber… La droite se contrefout de ce que nous pouvons lui dire (ou ne pas lui dire dans le cas des abstentionnistes) parce qu’elle est « légitime » et qu’on n’aura le droit de juger des résultats que dans 4 ans, à la fin de la législature. Donc, elle se fout du peuple…

 
Il est temps de changer de méthode !


Photo : Alain Bachelier
Flickr

Publié dans Politique

Commenter cet article

Colin 17/03/2008 19:00

Oh yeah !(rien à ajouter...)

Rébus 17/03/2008 16:36

Suffisait d'écouter les Bertrand et autres hier, le vote à gauche traduit, tention c'est fort, la volonté d'une politique encore plus à droite. Belle performance de dire ça sans rire.Avec le plan de "c'est pas de la rigueur on vous dit" dans les startings blcks, ça risque d'être agité dans les mois qui viennent