Choisy-le-Roi : Victoire de la gauche en trompe l’œil.

Publié le par Didier B

Vous souvenez vous de Choisy-le-Roi ? Là bas aussi, il y avait un second tour pour les municipales. C’est la liste d’union de la gauche qui obtient la majorité des suffrages et Daniel Davisse, la tête de liste, sera sûrement élu maire lors du premier conseil municipal.

Il convient d'examiner ces résultats avec attention, car la victoire attendue n’est pas aussi nette qu’elle veut le paraître. Comme dans le reste de la France, la participation est restée à peu près au même niveau que pour le premier tour (10760 votants contre 10630 au premier tour).
Premier constat, le plus important de tous, la gauche n’est plus majoritaire à Choisy-le-Roi.

CLR2ndtour.jpg

La liste PC-PS, qui disposait pourtant d’un réservoir de voix important, ne recueille que 49,49% et n’arrive pas à égaler le score des listes de gauche du premier tour. Au premier tour, les listes LO et LCR totalisaient à elles deux 9,33% des suffrages. Avec la liste PC-PS, la gauche totalisait donc 53,82%. Ce sont près de 450 électeurs qui n’ont pas suivi la liste de gauche.
La liste du maire sortant était donc bien la cause du rejet du premier tour, et pas seulement la politique nationale de Nicolas Sarkozy.  (Voir ce billet)

Les électeurs de la gauche de la gauche n’ont pas voulu donner leurs voix à une liste qu’ils considéraient comme mauvaise. Et comme il y a peu de chances qu’ils se soient reportés sur les listes UMP ou MoDem, qui améliorent leurs scores du premier tour, on peut croire qu'ils se sont abstenus tandis que les électeurs de droite se sont fait violence et sont sortis de chez eux pour voter, du bout des lèvres.

La liste UMP de François de Lacoste améliore son score du premier tour de 4% et la liste MoDem de Franck Wodié le sien de 1,5%.
C’est à ce dernier que j’aimerais tirer un coup de chapeau car, en très peu de temps, il a su présenter une alternative crédible aux Choisyens, alors qu’il était un parfait inconnu politique avant le début de la campagne. Et son score du second tour laisse entrevoir l'arrivée d'une nouvelle force politique en ville. Reste à savoir comment le MoDem va gérer ce "succès".

Quelque chose pourrait avoir amplifié le mauvais score relatif de la liste PC-PS. Une vilaine rumeur est venue empoisonner la fin de la campagne. D’après ces conversations de marché, Daniel Davisse, maire sortant et tête de liste PC-PS, n’aurait été qu’une tête de liste de façade et serait remplacé dans les mois qui viennent par une de ces colistières au poste de maire, le temps nécessaire pour la former.
Si cela s’avérait exact, ce procédé serait une véritable insulte pour les Choisyens, qu’ils aient ou pas votés pour Daniel Davisse. En effet, et même si c’est le conseil municipal qui élit le maire, les électeurs se prononcent en fonction d’une tête de liste. Attendons et nous verrons bien !

L’équipe en place pour 6 ans va devoir tenir compte du fait que la gauche traditionnelle n’est plus majoritaire dans la ville. Mais je reviendrais sur le sujet dans un futur billet, quand j’aurais assisté au premier conseil municipal (si je le peux).

Publié dans Polémiquons en local

Commenter cet article