Municipales à Choisy le Roi : Gauche amputée, droite diminuée et MoDem pour le second tour.

Publié le par Didier B

Il y aura donc trois listes en présence au second tour des élections municipales à Choisy le Roi : Celle de Daniel Davisse (PC-PS-MRC), le maire sortant, celle de François de Lacoste (UMP) et celle de Franck Wodié (MoDem). Connaissant l’ancrage à gauche de la ville, il fait peu de doute de la réélection de l’équipe Davisse à la mairie.

Choisy.jpg

Toutefois, notre bon maire devra se passer du soutien de la liste LCR, avec laquelle il n’a pas obtenu d’accord. Selon Le Parisien, Cédric Dameron, la tête de liste LCR, souhaitait une fusion « technique », qui n’engageait pas les élus d’extrême gauche à soutenir systématiquement les décisions de la majorité. Daniel Davisse leur a donc claqué la porte au nez car, comme beaucoup d’élus, il ne supporte pas d’avoir une opposition, surtout si elle est issue de sa liste. Il faut dire que ça ferait désordre.

Quand au MoDem, il a décidé de se maintenir considérant que la liste PC-PS incarne le passé et une gestion mal avisée et que la liste UMP incarne des valeurs sécuritaires et individualistes qui ne correspondent pas à ce qu’attendent les choisyens.

Je redis ici ma déception quand à la campagne de la liste PC-PS, essentiellement basée sur le rejet de la politique Sarkozy, comme si les problèmes de la ville n’existaient pas. En revanche, je voulais remercier la mairie de faire passer les véhicules de nettoyage des rues deux fois par semaine depuis début février, et j’espère que le vainqueur continuera sur le même rythme.

Et je souhaite bonne chance à la liste MoDem de Franck Wodié, dont le programme a le mérite d’être cohérent, même s’il lui faudrait plus d’un mandat pour tout réaliser.

Je sais ce que vous allez me dire : je n’ai pas parlé de la liste UMP. Je sais, mais ça n’en vaut vraiment pas la peine ! Pourquoi parler d’une liste qui critique l’endettement de la ville et des difficultés qu’elle va rencontrer à rembourser et dont le premier objectif est de créer une police municipale (coût estimé à 1,5 millions d’euro pas an) alors que nous disposons d’un commissariat de la police nationale ?

Les sites des listes en présence : PC-PS  MoDem  UMP

Retrouvez les résultats du second tour sur ce billet

Votez pour ce billet

Publié dans Polémiquons en local

Commenter cet article

Didier B 13/03/2008 15:14

@LCRIl n'y a pas de quoi :-)@Nicolas JJe n'y manquerais pas, Monsieur le Kremlinois@KawouedeDes verts? S'il y en a, ils sont bien cachés derrière les arbres.

kawouede 13/03/2008 14:02

Bonjour et merci de ces infos sur une ville que jai connue un peu dans le passé. Une question (c'est ma lubie) : y a pas de Verts à Choisy ?Sinon sur le coup du nettoyage municipal ce matin j'ai vu à Bagnolet un agent de mairie faire les vitres d'une cabine téléphonique : j'avais jamais vu ça avant. Les élections sont un moment privilégié de rapprochement entre élus et population... (cf. l'article du Canard sur Dassault, hier ; au fait le Modem le soutient toujours malheureusement)

Nicolas J 13/03/2008 11:50

Didier,Tiens ! Je découvre ou redécouvre qu'on est presque voisins ! Si tu vas boire un coup au Saint-Louis à Choisy, passe le bonjour aux patrons.

LCR 13/03/2008 10:36

Communiqué de presse le la liste Choisy solidaire La liste Choisy Solidaire prend acte du revirement de la liste de Daniel DAVISSE – PCF, PS et MRC - (44.5%) qui a refusé la fusion technique de nos listes après l’avoir acceptée dans un premier temps. C’est désormais à elle, dans des conditions qu’elle a rendues difficiles et dont elle porte seule la responsabilité, de faire la preuve qu’elle peut convaincre les 7,13% d’électeurs qui ont voté pour Choisy Solidaire tout en les privant d’une représentation au conseil municipal. Comme elle s’y était engagée, la liste Choisy Solidaire rendra compte, par voie de tracts et d’affiches, des discussions qui ont eu lieu afin que chacun puisse appréhender la conception du rassemblement de la gauche prônée par la liste majoritaire. A cette occasion elle aura pour mot d’ordre de battre une droite divisée entre deux listes, UMP et MODEM, au second tour des élections. La liste Choisy Solidaire laisse donc aux électeurs le soin d’apprécier la situation politique le 16 mars 2008. Le 12/03/2008