Idées à la con : Mon programme pour la France - 2eme partie

Publié le par Didier B

undefinedVoici donc la 2eme partie de « Mon Programme pour la France ». Ce programme fait suite à un article où je m’énervais du peu de propositions concrètes du Parti Socialiste en cas de recours.

Vie politique :

Nombre de mandats possible = 1

Les maires et adjoints, présidents de conseils régionaux et adjoints, président de communautés urbaines/d’agglomération/de communes et adjoints, députés, sénateurs et députés européens seront donc limités à leur seul mandat.
Les conseillers municipaux et conseillers régionaux pourront cumuler un autre mandat électif au niveau local uniquement. (Les mandats nationaux et européens ne sont absolument pas cumulables).

On voit trop de maires qui sont également sénateurs, députés ou conseillers régionaux, etc… Au bout du compte, le pouvoir est concentré dans les mains de quelques uns, ce qui n’est pas très sain pour la démocratie. De plus, on entend régulièrement nos élus se plaindre du travail que leur donne leur mandat. Libérons les d’une partie de leur labeur !

Présence dans les assemblées/conseils obligatoire

Luttons contre l’absentéisme ! Sous peine d’amende (et de privation de mandat si récidive), les élus seront dans l’obligation d’assister aux réunions des institutions dans lesquelles ils ont un mandat. Seules les absences pour maladie ou événement familial seront excusées.

Rémunération

Le sujet qui fâche, n’est ce pas ? Dans la mesure ou être élu supposerait un investissement complet (voir plus haut), il me semble normal que les rémunérations soient adaptées a l’investissement ‘temps’ et aux responsabilités. Donc, celles qui existent actuellement me semblent suffisantes.

La rémunération des maires de petites communes ne se poserait plus dans la mesure où il n’existerait plus de communes de moins de 2000 habitants. (Voir cet article)

Mode d’élection

Aucun changement pour les maires et conseillers régionaux. Les conseils généraux étant supprimés, la question ne se pose pas pour eux non plus (Voir cet article).

Députés, sénateurs, proportionnelle ? J’y reviendrais dans la prochaine partie de « Mon Programme pour la France ».

Ca commence à prendre forme, n'est ce pas? Vos commentaires sont toujours les bienvenus, surtout qu'un blogueur sans commentaires, c'est comme un ministre sans portefeuille. Ca ne sert à rien !  :-)

A lire : Mon programme 1ere Partie

Votez pour ce billet

Publié dans Mon Programme

Commenter cet article

Thierry Benquey 13/03/2008 11:45

Limitation des mandats: ExcellentPrésence obligatoire: Mitigé. S'il est bon que nos élus participent, il est bon qu'il soient à l'écoute de leurs électeurs et donc dans leur circonscription...Rémunération: Calculer une rémunération juste est un problème délicat, elles semblent parfois plus que suffisantes. Dans tous les cas, cotisations aux caisses au taux normal, y compris retraites complémentaires et pas de retraite avant 67 ans ou quarante ans de cotisations comme tout le monde. (inclut ministres et présidents).Mode d'élection: Rechercher un mode d'élection satisfaisant en réunissant des assises nationales et inscription du système choisit dans la constitution afin d'éviter que les ministres de l'intérieur ne pratiquent le charcutage et la refonte du système en fonction des interets des gouvernements. Une république, un système électoral !P.S. je te mets en ami sur blogasty pour suivre tes écritsThierry

Ludovic 09/03/2008 11:48

nombre de mandats : oui dans le principe je pense que c'est forcémment bénéfique que le plus de personnes différentes possibles soient aux commandes pour que le pouvoir ne reste pas toujours concentré dans les mêmes mains, on est quand même en démocratie en principe bien que ca se rapprocherait plsu d'une oligarchie.La présence obligatoire : démago ou pas, le fric qu'ils recoivent c'est pas une récompense suite à leur élection , mais en principe un dédomagement matériel du à la perte de temps durant l'exercice des ces fonctions hautement imprtantes pour la démocratie. Pas de présence = pas de ronds. Les athéniens avaient le même système de dédomagement pour les citoyens habitant dans les parties excentrées qui venaient tout de même participer aux votes et aux débats.@Resistance :  Ce qui te gène c'est d'élire des conseillers qui élisent un maire, à ce niveau la je ne trouve pas la problême extremement grave étant donné que la gestion d'une ville est fait par un équipe qui est coordonnée par un chef ( parcque depuis des temps immémoriaux on nous répète qu'il faut toujours des chefs, on attends les preuves... ) c'est à dire le maire ; mais je suis tout à fait d'accord avec toi quand tu t'offusque sur la manière dont nous procédons encore dans notre prétendue "démocratie" ; cependant j'en veux beaucoup plus aux députés de mon coté,. Elire un type qui va ensuite s'occuper de voter et discuter les lois pendant 3 ans je trouve ca scandaleux, ne pas voter directemment pour la gestion d'une ville ca peut se comprendre, c'set du travail de gestion, d'équipe, de buisness, c'est pas strictemment de la politique ; par contre voter les loi  ! SI ca c'est pas le coeur de la démocratie qu'on nous arrache !

Philippe 08/03/2008 19:06

Pourquoi le transfert de compétences (des actuels conseils généraux) serait-il un problème ? L'obligation d'aller voter oui ! A la condition expresse que les votes blancs ne soient plus considérés comme suffrages "non-exprimés"... Attention si tues élu tu risques de te retrouver "satyrisé" :Je sais... je fais de la promo... mais pas pour moi ! et je ne touche rien sur les ventes de ce "petit" livre satyrique, je l'ai même acheté !

Didier B 08/03/2008 18:42

@ Rebus et JCGC'est vrai, la présence obligatoire, c'est un peu (beaucoup) démago. Mais ce n'est qu'une ébauche de programme.Ceci dit, cela irait de pair avec l'obligation d'aller voter.@ Resistance 2012Pas con cette idée d'élire le maire et les conseillers séparement. Il me semble que c'est ce qui se fait aux Etats-Unis, mais les conseillers municipaux ont bien plus de pouvoir que les notres.

Resistance2012 08/03/2008 15:54

Pour pouvoir vivre et se développer corectement les communes de moins de 2000 habitants doivent faire parti d'une aglomération de communes, donc pourquoi ne pas les supprimer et créer de plus grandes communes rassemblées puisque dans la pratique c'est forcemment le cas.Par contre je verrais bien dans cette articulation l'obligation de représentants des "quartiers" (anciennes communes) élus à la proportionnelle.Mais comme pour demain dimanche 9 mars, ce qui me gêne sur le principe des élections municipales c'est que on élit une liste ou le nombre de conseiller municipaux nécessaires mais JAMAIS le Maire car c'est ensuite que l'ensemble des Conseillers municipaux élisent le Maire entre eux donc on ne peut jamais voter pour un maire nominativement ! Imaginez la IV république dans laquelle on ne pouvait élire le Président de la république mais seulement les députés qui EUX ensuite élisaient leur Président de la république !!!! Ca se passe encore de cette façon pour l'élection d'un Maire et ce n'est pas démocratique au 21° siècle !!!Imaginez aussi de voter pour un parti politique et qu'ensuite ce soit le parti politique qui élise le Maire...ou le Président de la république !Il est urgent de modifier les institutions pour plus de démocratie directe !!!Quant au rémunérations des Maires, je trouve qu'elles sont trop basses dans les communes de moins de 3000 habitants, eux qui travaille dur sur le tarrain sans administration comme dans les grandes ville avec plus de responsabilités car pas ou presque de "techniciens" pour les aider.