Ségolène Royal : Assez de parlotte, des propositions !

Publié le par Didier B

segoleneroyal.jpgLe "Segotour" se poursuit et Ségolène Royal était à Clichy sous bois pour y soutenir le candidat socialiste. L’ancienne candidate à la présidentielle pense sûrement qu’il est de son devoir de faire profiter ses camarades de sa popularité, et c'est tout à son honneur.
Certain disent qu’elle en profite pour préparer les élections au poste de premier secrétaire du PS et ils ont sûrement raison. Elle s’en défend mais il ne faut pas nous prendre pour des imbéciles. De mon coté, je ne vois pas d’inconvénient à ce qu’elle joue ses cartes.

Là ou se situe le problème, c’est dans le discours qu’elle a prononcé et qui résume très bien ma déception. Je ne peux rien dire sur la forme, je n’étais pas à Clichy ; mais sur le fond, il y a matière à critiquer.
S’attaquant tour à tour aux puissances de l’argent, aux 200 familles fuyant dans les paradis fiscaux, au MEDEF, à la morale à l’école, elle a tenu un discours qualifié d’offensif par certains sites pro-elle même. Mais je n’y ais rien vu de plus que ce qu’on trouve sur la plupart des blogs anti-Sarkozy que compte Internet. C'est du vulgaire plagiat, sans aucune proposition, ce qui est paradoxal pour quelqu'un qui voulait diriger le pays.

Il est grand temps que les socialistes se réveillent, qu’ils sortent du coma dans lequel ils se sont enfoncés depuis mai 2007. Si Ségolène Royal prétend à diriger le PS, elle a tout intérêt à développer un argumentaire solide et cesser la critique stérile. Pour qu’une critique porte vraiment, il faut pouvoir proposer quelque chose en remplacement de ce que l’on critique. Il faut pouvoir se poser en vrai recours et pas comme une roue de secours.

Pour le moment, le discours des socialistes en général et de Ségolène Royal en particulier se limite à « Sarkozy et l’UMP, c’est pas bien ! ». J’avais remarqué et je n’ai pas besoin qu’un parti politique me le répète pour déclencher une prise de conscience.
Ce que j’attends d’un parti politique, c’est qu’il utilise les énormes moyens à sa disposition pour étudier et chiffrer des propositions. Ne pas le faire et se contenter de dire des banalités comme « Avec nous la vie sera plus belle » ne serait pas mieux que ce que les guignols de l’UMP nous proposent en ce moment.

Ségolène Royal, je vous en supplie, arrêtez votre numéro de critiqueuse en chef et mettez vous au boulot, le vrai. Expliquez nous comment vous et le parti socialiste allez, par vos réformes, résorber le chômage, enrayer la baisse du pouvoir d’achat et limiter les hausses de prix excessives, résoudre la crise du logement, réduire le déficit de l’état, relancer la croissance en France et tant d’autres choses.

Et par pitié, arrêtez de pomper vos textes sur les blogs anti-Sarkozy sans leur en faire crédit, ça va finir par se remarquer.

A lire : NouvelObs - Credit photo : Wikipedia Commons : Guillaume Paumier

Votez pour ce billet

Publié dans Polémiquons à gauche

Commenter cet article

Rébus 05/03/2008 18:45

effectivement, par les blogs, on peut lancer des idées, en relayer mais, à l'arrivée, nous ne sommes pas politiciens, c'est bien à eux de faire la sybthèse de tout cela et si possible d'avoir quelques idées neuves

melchior griset-labûche 05/03/2008 11:40

"Expliquez nous comment vous et le parti socialiste allez, par vos réformes, résorber le chômage, enrayer la baisse du pouvoir d’achat et limiter les hausses de prix excessives, résoudre la crise du logement, réduire le déficit de l’Etat, relancer la croissance en France et tant d’autres choses."OK, mais tu as bien toi-même quelques idées là-dessus, ou au moins quelques pistes à proposer ?

Didier B 05/03/2008 13:19

J'ai des idées, et j'en ai exposées quelques unes dans mes précédents billets, il suffit de chercher. Et j’en ai encore d’autres en réserve. :-) Mais, à la différence d'une personnalité ou d’un parti politique, je n'ai pas choisi d'en faire mon métier, je ne sollicite aucun suffrage et je n’ai pas prétention à diriger le pays. Je ne suis pas contre un « programme participatif » mais celui ou celle qui sollicite nos votes doit avoir des propositions à faire avant de demander notre avis. Sinon a quoi servent les partis et les « hommes » politiques ?