Pour lutter contre la hausse des prix, Fillon organise… une enquête !

Publié le par Didier B

euro.h13.jpg« 60 Millions de Consommateurs » a réussi à faire bouger le gouvernement, et nous pouvons tirer un coup de chapeau au magazine.
Parce qu’il faut être clair, dans le domaine du pouvoir d’achat et en dehors des exonérations de charges sur les heures supplémentaires (dont personne ne sait si cela fonctionne), rien n’avait été fait. Il s’agit pourtant d’un des piliers de la campagne de Nicolas Sarkozy : « Je serais le président du pouvoir d’achat ! »

Le gouvernement, François Fillon en tête, a donc décidé de lutter contre les hausses de prix « abusives » sur les produits alimentaires en annonçant 3 mesures.

D’ici au 10 mars, l’Observatoire des prix et des marges, créé en novembre 2007, devra rendre un rapport après « vérification des prix réels des produits alimentaires ». Ca c’est de la mesure ; pour répondre à une enquête, on organise une autre enquête.
D’un autre coté, cela permettra à « l’Observatoire » de servir à quelque chose. Ce machin dont plus personne ne se souvenait de l’existence, avait été crée après une réunion entre Nicolas Sarkozy et la grande distribution, pour montrer à quel point on se souciait du pouvoir d’achat des français… On sait ce qu’il en est !

Dans le même temps, le petit personnel de Christine Lagarde devra mener des « opérations coup de poing » chez les vilains distributeurs. Pas d’affolement, ce n’est pas ça qui fera baisser les prix, les fonctionnaires du ministère des finances étant envoyés au front pour faire des relevés de prix et de marges… Encore une enquête ?

Et, troisième mesure, une loi. Au printemps, François Fillon promet que la loi de modernisation de l’économie comportera « un volet ambitieux » sur le pouvoir d’achat.
Français, françaises, Réjouissez vous, car on va créer une nouvelle commission ! Plus exactement, c’est une « Haute autorité de la Concurrence » qui verra le jour grâce à cette super loi, et ce machin nous expliquera sûrement comment nous passer des aliments que nous ne pouvons plus acheter. Enfin, si on en entend encore parler six mois après sa création, regardez l’exemple de « l’Observatoire des prix et des marges »…

Bon, à la décharge du gouvernement, l’enquête de « 60 Millions » est à prendre avec précaution. Elle ne s’est déroulée que sur 5 sites de vente en ligne et son seul objectif était d’alerter à l’aide d’exemples précis. Et il y en a eu !

Pour un gouvernement si concerné par le pouvoir d’achat des français, François Fillon et ses acolytes ont été bien légers. Ils ont été tellement surpris qu’on pourrait croire qu’ils pensaient avoir déjà tout résolu, et que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Ou alors, défendre Nicolas Sarkozy contre son « lynchage médiatique » les a trop occupés pour qu’ils s’intéressent à quelque chose d’aussi futile.

C’est vrai, le pouvoir d’achat est futile. Tout comme l’argent, qui ne rend pas heureux. Soyez heureux, les pauvres, et allez donc travailler plus pour pouvoir acheter moins.

A lire : Liberation - Site du Premier Ministre

Votez pour ce billet

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rébus 26/02/2008 19:08

Fillon a eu une idée (en relevant sa mèche) pour le pouvoir d'achat, ne surtout pas baisser la TVA....Je suppose qu'ils vont aller japper aux chevilles des pontes de la grande distrib qui seront très impressionnés par l'armée des chihuahuas