Chronique impertinente : "Le nain et le gland"

Publié le par Didier B

GLAND-01.JPGGérard Gaudron, le député-maire d’Aulnay sous Bois qui continuait à toucher ses allocations chômage n’est pas suspect de fraude. Cela n’empêche pas les mauvaises langues et les aigris de continuer à le considérer coupable car « il n’y a pas de fumée sans feu ». A la décharge de ces gens, ce n’est pas parce qu’on est pas suspect de fraude qu’on est pas coupable de négligence. Mais être militant à l'UMP ne fait pas de vous un voleur et c’est aux électeurs d’Aulnay de décider si Gérard Gaudron peut continuer à exercer son mandat de maire, pas à la vindicte populo-bloguienne.

Un de ceux qui doivent souffrir de cette vindicte, c’est bien Jean-Louis Borloo. Les Guignols de l’Info le caricaturent en personnage prompt à prendre l’apéro à toutes les heures de la journée. Je me demande comment il prend ça, d’autant qu’on ne l’entend plus beaucoup, notre super ministre de l’écologie…
Est-ce à dire qu’il travaille ?
D’un autre coté, il vaut mieux qu’il se taise ; les bons mots de Françoise de Panafieu, Rama Yade, Yves Jégo, Emmanuelle Mignon et de tant d’autres membres de la majorité présidentielle occupent assez notre espace sonore. Et compte tenu du niveau de leur babillage, ils me font souvent penser qu’ « il vaut mieux être saoul que con,  ça dure moins longtemps ».

Parce qu’on en mange de la petite phrase et du long discours, depuis quelques temps. C’est sûrement la seule chose que Nicolas Sarkozy ait trouvé pour nourrir ses sujets : du vent ! Lui en particulier nous a bassinés avec la religion et sur le devoir de mémoire, ce dernier érigé en nouvelle religion d’état.
Nicolas Sarkozy se voulait tourné vers l’avenir et je le trouve bien ancré dans le passé. Et pour un divorcé qui manque singulièrement d’assiduité à l’office du dimanche, je le trouve un peu trop porté sur la bondieuserie. Mais pourquoi n’avons-nous pas entendu la sagesse arménienne qui dit « Eloigne-toi des nains, car c'est Dieu qui les a frappés sur la tête. »

Enfin, on a le président qu’on mérite… Nous avons trop péché ! Et le pire, c’est que la relève arrive ; le fils cadet, le Brice de Neuilly, surfeur improbable attendant la vague (bleue) qui le portera au sommet, Jean Sarkozy donc, est candidat aux élections cantonales partielles qui se dérouleront le 9 mars prochain dans le canton de Neuilly Sud.

N’allons pas trop hâtivement accuser Nicolas Sarkozy de népotisme, ça serait aller un peu vite en besogne. Les électeurs auront le dernier mot. Mais conseiller général dans le département le plus riche de France me semble être un bon début de carrière politique pour un minot de 21 ans. A l’age ou la plupart des garçons ne pensent qu’à trouver un travail ou à concourir à la Star Academy, lui se verrait bien faire comme papa.
« Le gland ne tombe jamais bien loin du chêne ! »


Votez pour ce billet

Publié dans Humeur

Commenter cet article