Polémique : L'Elysée soutient-il les sectes ?

Publié le par Didier B

secte1.jpgLes propos d’Emmanuelle Mignon, directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, ont de quoi choquer tout le monde. Dans un entretien accordé au magazine VSD, à paraître le 21 février, elle déclare que « En France, les sectes sont un non problème » et estime aussi qu’« on peut s’interroger » sur la menace représentée par l’Eglise de Scientologie.

Bien entendu, Emmanuelle Mignon dément aujourd’hui avoir tenu ces propos, mais reconnaît avoir rencontré le journaliste de VSD et avoir discuté avec lui de manière informelle. Le magazine, de son coté, assure à l'inverse que « les propos cités dans l'entretien ont bien été tenus ».

Il ne faut pas me prendre pour un con ; quand on a fait un casse, on ne va pas faire des confidences à un policier. Madame Mignon discute avec un journaliste et elle se plaint que celui-ci répète ses propos ? C’est tant pis pour elle !

Citoyens, l’heure est grave. Cette dame est celle qui a écrit le discours du Latran pour Nicolas Sarkozy et qui a inspiré l’idée de faire parrainer des enfants juifs victimes de la Shoah par des élèves de CM2. Emmanuelle Mignon est une proche collaboratrice du président et, visiblement, elle a son oreille. Si elle soutient, activement ou non, la légalisation des sectes, que va-t-il se passer?

Pour ceux qui doutaient encore que la laïcité de la République ne risquait rien, il est temps de sortir de votre torpeur. Si demain n’importe quel hurluberlu peut « créer » son église et embrigader n’importe qui sans contrôle, tout va partir en eau de boudin.

Et le président dans tout ça ? Quelle est sa part de responsabilité ? Pour comprendre il faut se souvenir de la visite de Tom Cruise, l’autre nain, à Nicolas Sarkozy alors ministre des Finances. C’était le 30 Août 2004.
L’acteur américain a déclaré vendredi matin lors d’une conférence de presse que, lors de leur rencontre, Nicolas Sarkozy et lui avaient parlé « de tout, de scientologie, de cinéma, de vie familiale »… Parler scientologie, qui est une secte, avec celui qui avait été et allait redevenir Ministre de l’Intérieur et des Cultes… Elle n’est pas drôle celle là ?

Ce qui se passe en ce moment justifie tout à fait l’appel « pour une vigilance républicaine » lancé cette semaine par Marianne et 17 personnalités politiques. Et il ne s’agit pas d’attaques dirigées contre Nicolas Sarkozy, mais d’un message qui lui est envoyé : Respectez et protégez notre Constitution, comme votre fonction vous en donne l’obligation. Et, si vous avez le temps, changez donc de collaborateurs, ceux là sont très nuls !

Francis Blanche disait : « Quand j’entend le mot revolver, je sors ma culture ». Moi, c’est le mot secte qui me fait réagir… et les mensonges grossiers !

Sources : Libération.fr/Lepoint.fr/AFP

Votez pour ce billet

Publié dans Polémiquons à droite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Teddy 21/02/2008 17:21

Comme le monde est petit, Je retrouve ici, enfin prsque, les mêmes sujets de courroux sur mon blog.Teddy

Rébus 21/02/2008 12:07

Elle a démenti ses propo, juste avant de donner une interview à la Pravda des droitistes, le Figaro, où, malgré le titre de l'article, elle les réitèrent quasiment à l'identique

Didier B 21/02/2008 12:22

Oui, j'ai vu cet article... A la question "Quelle est votre position sur la Scientologie?" elle répond : "Je ne connais pas précisément le dossier de la Scientologie mais si ce mouvement ne crée pas de trouble à l'ordre public et s'il n'est pas à l'origine d'abus de faiblesse de gens, notre législation ne permet pas de l'interdire. Cette polémique, qui naît aujourd'hui, prospère avec le débat lancé plus tôt par Nicolas Sarkozy sur la laïcité et la religion." C'est proprement hallucinant !