Les scenaristes américains jaloux de la France

Publié le par Didier B

HAGMANLarry_Dallas.jpg Téléspectateurs de France, réjouissez vous !

Les scénaristes américains de la WGA (Writers Guild Association), en grève depuis 3 mois, viennent de signer un accord avec les représentants des producteurs et devraient, sauf coup de théâtre, reprendre le travail dans la semaine.

 

Si « Hollywood respire » comme le titre Libération, Hollywood ne pipe pas mot sur les motivations de la signature de l’accord. Il ne fait pourtant aucun doute que les scénaristes craignaient de plus en plus la concurrence de la France.

 

En effet, la France a cette particularité de ne pas produire de séries télévisées ou de films dont le succès est mondial, mais de vivre au jour le jour comme dans un scénario hollywoodien. Et quand vous vivez dans une série télé, vous n’avez plus envie d’en regarder d’autres.

 

Coups bas et trahison à Neuilly sur Seine ? C’est Dallas, avec David Martinon dans le rôle de Cliff Barnes, qui perd à tous les coups. J.S, le fils de Nicolas « Jock » Sarkozy apprend le métier de traître avec son père et compte sûrement reprendre la direction de l’entreprise familiale.

 

Divorce et remariage à L’Elysée ? C’est Dynastie et Nicolas Carrington qui se remarie avec Carla, après avoir divorcé de Cécilia « Alexis »… Avec tous ces enfants (naturels ou spirituels) qui se tirent dans les jambes, on ne pouvait rêver mieux.

 

Scooter retrouvé grâce à la police scientifique et des analyses ADN ? C’est « Les Experts ».

 

Mais même les scénaristes n’auraient pas pu imaginer l’affaire de la Société Générale. D’après les dernières informations, Jérôme Kerviel aurait bien fait gagner 1,4 milliards d’euros à la banque en 2007. Les pertes seraient donc de 6,3 milliards car la banque avait déduit le bénéfice lors de l’annonce de la « fraude », alors que les gains avaient déjà été imputés sur les comptes de 2007. ( Challenges.fr )

 

Si l’affaire de la Société Générale inspirera sûrement les auteurs, ceux-ci ont déjà fait savoir que les « réformes sarkozyennes » et les annonces au public ne seraient pas reprises dans un scénario car ils ont l’obligation morale d’écrire des choses plausibles. De plus, les 8 années de mandat de George W. Bush ont surement donné envie aux américain de se divertir, et de ne plus voir « la réalité ».

 

Cette enquête de Rue89 « Les congés des ouvriers du BTP financent le MEDEF », par exemple, ne sera jamais reprise dans une série de mafieux, comme « Les Sopranos ». Imaginez… des patrons qui arnaquent d’autres patrons (et des salariés en prime), ça n’existe pas ! Enfin, si, ça existe mais uniquement dans les pays du tiers monde ou les dictatures.

 

Finalement, tout cela a du bon ; on peut se rendre compte tous les jours que l’exception culturelle française existe et qu’elle est bien vivante.  

 
Votez pour ce billet sur ou blogasty

Publié dans Politique

Commenter cet article

Rébus 12/02/2008 23:09

Et oui, il y aurait matière à écrire quelques scénariis