J.L.Debré se paye Sarkozy - Guéant s'enerve

Publié le par Didier B

Jean-Louis Debré, le président du Conseil Constitutionnel, a souhaité du bonheur au nouveau couple présidentiel.

Il en a profité pour gronder le petit Nicolas a propos de la fonction présidentielle :

"[il faut] faire attention à ne pas désacraliser les fonctions officielles, quelles qu'elles soient, et quel que soit le titulaire".

"La fonction présidentielle, la fonction de Premier ministre, la fonction de ministre, suppose, requiert, de même que la fonction de responsable de l'opposition, de même que la fonction d'un maire d'une grande ville, une certaine retenue."

"Je pense qu'il y a une certaine attitude à avoir quand on représente tous les Français et quand on incarne la France."
Mais il nie bien sur "porter un jugement" sur Nicolas Sarkozy.

Claude Guéant, le porte parole de qui vous savez à répliqué : "Je ne savais pas qu'il (Debré NDR) était chargé d'être l'arbitre des comportements politiques dans ce pays" et "Le président du Conseil constitutionnel doit être à l'abri de tout soupçon de partialité. Il n'avait pas à dire ce qu'il a dit"
Mais tout le monde se fout complètement de ce que dit Guéant !

Sacré Jean-Louis, sans lui, la fête serait moins drôle.

Publié dans Politique

Commenter cet article

renato 04/02/2008 18:43

Guéant ...il m'impressionne trop comme porte-parole ! ... Je serais curieux d'assister à un face à face avec Debré dans les écuries du Roi.

Rébus 04/02/2008 00:54

Si on m'avait dit qu'un jour, j'approuverais Debré ou regreterrai Chirac mais là...