"Connaissez mieux vos ministres" : Michelle Alliot Marie

Publié le par Didier B

Michelle Alliot Marie « Celle qui voulait être Président » est née le 10 septembre 1946. Elle est Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités Territoriales depuis le 18 mai 2007.


Elle a occupé les postes de Ministre de la Défense (gouvernements Raffarin et Villepin) et Ministre de la Jeunesse et des Sports (gouvernement Raffarin). Elle a aussi été conseillère générale, députée, députée européenne et présidente du RPR. Belle carrière, n’est ce pas ?

 

Alors, en quelques petites phrases, découvrons qui est Michelle Alliot Marie :

 

"En politique il faut avoir des convictions, en être fier, les défendre." (Réunion Publique, Bordeaux, 1 mars 2007). En Janvier de la même année, elle avait renoncé à sa candidature à l’élection présidentielle pour soutenir Nicolas Sarkozy.


 

"Je veux mettre fin à la propagande terroriste !" (A propos d’Internet, Le Figaro, 30 Janvier 2008). Oui, elle a raison, Internet est un tout nouveau médium, et les terroristes apprennent à s’en servir depuis quelques mois. Il faut tuer l’initiative dans l’œuf.

 

"Certains ont une conception archaïque de la laïcité." (La Croix, 24 Janvier 2008, à propos du discours de Latran de Nicolas Sarkozy). Mon Dieu, mais à qui s’adressait-elle donc ???

 

A propos du retour de la police « qui n’est pas de proximité » : "Ce qui compte, ce n'est pas le nom, c'est le contenu … Je veux une police qui soit proche des gens… Mon plan prévoit des équipes localisées sur un secteur, formées à l'activité en milieu difficile, assurant une présence permanente, active, visible et dissuasive…" (Le Parisien, 14 Janvier 2008)

 

Après une visite à la Police Technique et Scientifique (et a propos de la recrudescence des vols de scooters en banlieue ouest de Paris ?) : "Je souhaite qu'on puisse utiliser la PTS pour des délits commis au quotidien" afin que "les gens puissent être assurés que l'on utilisera les moyens les mieux à même de trouver les auteurs". (Le Monde, 8 Janvier 2008).

 

Michelle n’a pas peur de la contradiction. Un TOC présidentiel?

 

"L'avenir se fera avec les régions. C'est la taille de la compétitivité. Je pense même que nous devons avoir une réflexion sur la taille de nos régions …les régions qui sont volontaires puissent se regrouper, voire fusionner " (Assemblée des Régions de France, 7 Décembre 2007)

 

"J'ai moi-même tordu le cou à la suppression des départements et des petites communes." (Le Monde, 2 Février 2008) A propos de la décision fondamentale 19 du rapport Attali sur le renforcement des régions.

 

Pour conclure, une réflexion sur l’action du gouvernement :
 

"M. Attali me rappelle Jean-Claude Trichet dans sa façon de présenter les choses : pour atteindre tel objectif, voilà tout ce qu'il faut faire. La politique, ça ne peut pas fonctionner comme cela : pour être efficace, il faut tenir compte des gens à qui s'appliquent les réformes."


Crédit image : Rémi Jouan - Wikimedia Commons

Publié dans Politique

Commenter cet article