Sarkozy : Dédoublement de la personnalité?

Publié le par Didier B

Le 18 Janvier dernier, Time.com, l’édition en ligne du célèbre magazine états-unien, publiait un article ironique sur les supposées tendances psychotiques du président Sarkozy (à l’aide d’un jeu de mots entre « psychotic » et « sarkotic »), titré « Sarkozy’s Sarkotic Tendencies ». 

Time.jpg








Voici une traduction du premier paragraphe :
 

Le président français, Nicolas Sarkozy, a toujours insisté sur le fait qu’il ne se laisserait pas entraver par l’idéologie, les sondages d’opinion, ou les tabous dans ses efforts pour reformer la France. Pourtant, les observateurs commencent à se demander si, en s’arrogeant le droit de dire n’importe quoi, Sarkozy n’a pas pris l’habitude de se contredire lui-même en s’exprimant sur pratiquement tous les sujets. En effet, simplement au cours des deux dernières semaines, plusieurs déclarations du président se sont avérées tellement en contradiction les unes avec les autres que certains observateurs finissent par se demander si il n’est pas un peu… « Sarkotique ».

 Vous pouvez retrouver l’article complet ici : Sarkozy’s Sarkotic Tendencies.  

Dans cet article, plutôt bien écrit, TIME revient sur les déclarations contradictoires du président à propos de la religion, de sa vie privée, ou de ses voyages « présidentiels ». 

Bien entendu, TIME ne pouvait pas prévoir sa nouvelle volte face à propos des élections municipales.

Lors d’un déplacement à Pau, Mardi 22 Janvier, le président déclarait : «Je n'ai pas à me mêler de la campagne municipale, à Pau ou ailleurs (...). Je ne veux pas me mêler du détail des municipales dans chacune des villes de France, ce n'est pas mon travail (...). Je ne vais pas m'engager sur chacun des combats municipaux» alors que, pendant sa conférence de presse du 8 Janvier, il déclarait qu'il s'engagerait «parce que le concept même d'élection dépolitisée est absurde» ou qu’il ne pourrait pas  «… rester comme le ravi de la crèche et attendre que mes adversaires se mobilisent!». 
Sources : Le Figaro, Libération, Le Monde

 

Voila encore quelque chose à mettre au crédit de Nicolas Sarkozy : on parle de notre pays dans les journaux étrangers de qualité.

 

La question est de savoir si nous devons prendre cet article au premier degré ou non. Une réponse affirmative augurerait mal des 4 années à venir.

Publié dans Politique

Commenter cet article